• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Déconfinement

Ecoles, restaurants, ehpad: ce qui change à partir du 15 juin et après

Ce dimanche 14 juin, Emmanuel Macron, président de la République, a dévoilé aux Français le calendrier des prochaines étapes du déconfinement en cours. Un retour "à la normale" contrôlé. Explications.

Ecoles, restaurants, ehpad: ce qui change à partir du 15 juin et après RossHelen/iStock

  • Publié le 15.06.2020 à 11h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Le déconfinement bientôt oublié ? C'est le chemin que semble prendre le gouvernement en matière de liberté publique. Malgré l'irruption de nouveaux clusters en Chine et sa prolifération aux Amériques, l'ouragan Covid-19 semble laisser pour l'Europe en paix, pour le moment. Les scientifiques s'interrogent toujours sur un possible caractère saisonnier de cette maladie dont on connait encore mal le fonctionnement.

Pourtant l'exécutif a décidé d'accélérer le redémarrage économique un mois après le début du déconfinement. Ce dimanche 14 juin, Emmanuel MAcron - président de la République - a levé un certain nombre de restrictions publiques. Parmi ce mesures notamment la 'normalisation' de l'Île-de-France, la région la plus peuplée du pays, qui comme les autres entités métropolitaines bascule en 'zone verte' mais une semaine avant la révision prévue de son statut. La Guyane et Mayotte demeurent en zone orange en raison de la circulation toujours 'active' du virus.

Effectif dès ce lundi

Dès le 15 juin, les cafés et restaurants franciliens peuvent ouvrir comme sur le reste du territoire. Leur activité économique n'est plus assujettie à l'existence d'une terrasse. Cependant les restrictions du port du masque et des distanciations sociales demeurent. Cette mesure permet également aux salles de sport, aux théâtre, aux piscines, aux très grands centres commerciaux - comme le Forum des Halles à Paris -et aux campings d'ouvrir.

Les visites en Ehpad sont autorisées partout en France. "En réalité elles ont été autorisées progressivement à partir du 20 avril, mais dans des conditions très strictes et tous les établissements ne s'y sont pas soumis" rappelle BFMTV.com.

Possibilité de voyager en Europe.. parfois sous conditions. Chaque pays européen a défini ses conditions de circulations pour ses ressortissants et les touristes étrangers européens. La France ouvre ses frontières mais applique la "réciprocité" en cas de "quarantaine imposée" comme en Espagne ou au Royaume-Uni.

Nouvelles dispositions du 22 juin

L'accueil des enfants en crèches et jusqu'au collège redevient obligatoire "selon les règles de présence normales" a stipulé le Président. Jusqu'à présent, la présence à l'école dépendait du volontariat des enseignants et des parents d'élèves. Les lycées ne sont pas concernés. Un décret a été publié ce lundi 15 juin et allège les mesures de distanciations sociales. "Dans les écoles et les collèges, les règles de distanciation physique sont allégées. Au lieu des 4m2 requis par élève, désormais, une distanciation d'un mètre doit être observée, dans les salles de classe et dans les espaces clos, entre l'enseignant et les élèves et entre chaque élève quand ils sont côte à côte ou qu'il se font face" explique vie-publique.fr.

La réouverture des salles de cinéma est autorisée au niveau national et le second tour des municipales est maintenu au dimanche 28 juin. "Il faudra éviter au maximum les rassemblements" qui resteront "très encadrés" a précisé, dimanche, Emmanuel Macron. 

À partir du 1er juillet

Les Français pourront voyager hors de l'Union européenne sous certaines conditions. "Nous pourrons nous rendre dans les états hors d'Europe où l'épidémie sera maîtrisée" a précisé le chef de l’État.

Si l'état d'urgence sanitaire prend fin le 10 juillet prochain, les dernières interdictions seront levées comme la pratique de sports collectifs et de contact, tout comme l'interdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes - autre que des manifestations autorisées, elles validées par le Conseil d'État ce samedi 13 juin - dans l'espace public.

Cependant, la fin du déconfinement devrait laisser place à une nouveau temps sociétal et politique celui du post-confinement. Un projet de loi doit être étudié pour obliger les citoyens à maintenir les distanciations sociales ainsi que le port du masque dans les transports en commun. Si certains Français veulent vite oublier le confinement, la menace d'un retour de la Covid-19 plane encore.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité