• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Bien-être

Dépression et maladies cardiovasculaires : le tai-chi améliore le bien-être psychologique des patients

Après une étude approfondie des vertus du tai-chi sur la santé, des chercheurs recommandent cette pratique pour améliorer le bien-être psychologique des personnes souffrant de troubles cardiovasculaires. 

Dépression et maladies cardiovasculaires : le tai-chi améliore le bien-être psychologique des patients Coward_lion/iStock

  • Publié le 12.06.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires sont très souvent enclines à développer des symptômes dépressifs
  • Pratiquer le tai-chi de façon régulière améliorerait la santé psychologique de ces patients
  • Le tai-chi peut se pratiquer à n'importe quel âge, assis si l'état de santé l'impose

Le tai-chi est un art martial chinois comportant une dimension spirituelle, ayant pour objectif de travailler l'énergie (appelée chi). Selon une récente étude publiée dans The European Journal of Cardiovascular Nursing, pratiquer le tai-chi lorsque l'on se sent déprimé, ou que l'on souffre de dépression, apaiserait le mental. Dans la mesure où les symptômes dépressifs affectent environ 20% des patients atteints d'une maladie coronarienne, 20% des insuffisants cardiaques, 27% des hypertendus et 35% des survivants à un AVC, les chercheurs ont pensé que le tai-chi était peut-être la solution. 

Si vous avez fait un infarctus du myocarde, un AVC, ou si vous êtes atteint d'une autre maladie cardiovasculaire je vous recommanderais fortement d'ajouter le tai-chi à votre traitement ou votre convalescence, a déclaré la docteure Ruth Taylor-Piliae de l'Université de l'Arizona, autrice principale de l'étude. Il y a des avantages physiques comme un meilleur équilibre et des vertus pour la santé mentale.” 

Une réduction de la détresse psychologique

C'est en tout cas ce qu'ont observé les chercheurs en analysant les données de 15 essais cliniques menés sur le sujet et incluant 1 853 patients âgés en moyenne de 66 ans — 44% d'entre eux étaient des femmes. Le tai-chi réduirait les symptômes de détresse psychologique dans son ensemble et diminuerait ceux de la dépression. 

Alors que les symptômes des patients atteints de maladies cardiovasculaires affectent considérablement leur qualité de vie (essoufflements, fatigue...), il a été démontré que la pratique régulière du tai-chi les aidait à se sentir mieux, leur donnait envie de sortir et socialiser, mais également leur donnait l'énergie nécessaire pour aller marcher et accomplir leurs activités quotidiennes. “Je pense que c'est la synergie entre les postures et la respiration. Pendant le tai-chi, vous avez une bonne posture corporelle et la recherche a montré que cela améliore l'humeur”, analyse la docteure Ruth Taylor-Piliae. 

La chercheuse rappelle qu'il est essentiel de s'initier à cette pratique avec un professeur, de façon à adopter les bonnes postures et à ne pas se blesser. Néanmoins, le tai-chi demeure un art martial doux, pouvant être pratiqué à n'importe quel âge, par des personnes peu habituées à l'exercice physique ou souffrant de problèmes respiratoires, cette discipline pouvant également se pratiquer assis sur une chaise. 

Les bienfaits du tai-chi sur la santé déjà démontrés

En 2015, une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine démontrait les bienfaits du tai-chi sur les personnes atteintes de maladies chroniques et d'arthrose. Grâce à ces mouvements lents et à ses respirations profondes, le tai-chi apaiserait les douleurs et les rigidités associées à l'arthrose. Les seniors pratiquant cette discipline auraient moins de risque de chute et les personnes atteintes de maladies cardiaques et respiratoires chroniques, dont la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) y trouveraient également des vertus. 

Les chercheurs ont à l'époque constaté que sur 1 600 personnes atteintes de maladies chroniques interrogées lors de différentes études, toutes avaient fait part d'une amélioration de leur bien-être après 12 semaines de pratique, à raison de deux à trois séances hebdomadaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité