Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon des chercheurs

Cancer du sein : le tai chi réduit les insomnies

L’art martial chinois serait efficace chez presque la moitié des survivantes de cancer du sein qui souffrent de troubles du sommeil.

Cancer du sein : le tai chi réduit les insomnies microgen/Epictura

  • Publié 15.05.2017 à 13h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Près d’un tiers des patientes touchées par un cancer du sein et en rémission souffrent toujours d’insomnies. Les perturbations du sommeil ont été associées à des risques accrus de développer plusieurs cancers (sein, côlon, prostate). La stabilisation du cycle circadien est donc un facteur important dans la rémission des patientes.

Et d’après les résultats d’un groupe de chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA), publiés dans le Journal of Clinical Oncologyla pratique du tai chi permettrait de réduire les insomnies chez presque la moitié (47 %) des patientes. Elles disparaîtraient même chez plus d’un tiers d’entre elles (38 %), à long terme.

Aussi bien que les TCC

Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont habituellement recommandées dans ces cas, et leur efficacité a été démontrée. Mais d’après les scientifiques de UCLA, le tai chi ferait aussi bien, au moins sur les 15 mois de durée de l’étude.

Les chercheurs américains ont recruté 90 patientes en rémission d’un cancer du sein, âgées de 42 à 83 ans, souffrant de troubles du sommeil au moins trois nuits par semaine. Ils ont comparé leurs réponses au tai chi et à la TCC, lorsqu’elles suivaient une séance par semaine. Et les résultats sont intéressants sur plusieurs plans.

Fatigue et dépression

« Les survivantes de cancer du sein n’arrivent pas chez les médecins pour une insomnie seule. Elles souffrent d’insomnie, mais aussi de fatigue et de dépression, explique le psychiatre. Et le tai chi a eu un effet similaire sur tous ces symptômes, avec des bénéfices aussi solides que le traitement de référence pour l’insomnie. »

Sa pratique a été associée à une réduction du stress. Il y a trois ans, le Dr Irwin avait d’ailleurs déjà publié les résultats d’une étude montrant l’intérêt de l’art martial dans la réduction des réactions cellulaires inflammatoires liées aux cancers.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Efficace et pas cher

En plus, l’art martial présenterait un avantage non négligeable. Les cours de tai chi sont souvent proposées dans des centres municipaux ou même dans des parcs, gratuitement ou pour des sommes relativement modiques. Des cours sur Youtube et des applications mobiles sont également disponibles.

Le tai chi est un art martial chinois inventé il y a plus de 800 ans. Selon les variantes, il peut prendre des formes plus orientées vers le combat et l’autodéfense, ou alors vers la gymnastique, la santé ou même la philosophie.

Le Dr Irwin et ses collègues ont choisi le tai chi chih, une version occidentalisée du tai chi. Plus éloigné du combat, il ressemble plus à de la méditation en mouvement, utilisant des enchaînements de 19 mouvements et une pose.

Parmi les participantes, beaucoup ont continué à le pratiquer, dans un élan de motivation qui s’observe chez de nombreuses survivantes de cancer du sein, ajoute le Dr Irwin. « Elles cherchent souvent des activités santé parce qu’elles ressentent que les approches mentales et les modes de vie sains pourraient les protéger ».

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité