• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Les produits chimiques présents dans les télévisions migrent dans l'air et se déposent sur nos mains

Une nouvelle étude montre la présence de retardateurs de flamme sur les écrans de nos téléphones portables et la poussière de notre logement, suggérant que ces produits chimiques migrent de la télévision dans l'air ambiant. 

Les produits chimiques présents dans les télévisions migrent dans l'air et se déposent sur nos mains AlexRaths/iStock

  • Publié le 15.06.2020 à 11h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les retardateurs de flamme se déplacent dans l'air ambiant de notre logement et se déposent sur la poussière et les surfaces
  • L'écran de nos téléphones portables serait pollué par ces substances chimiques toxiques
  • Les chercheurs préconisent de se laver les mains "régulièrement et correctement"

Saviez-vous que vos produits électriques et électroniques sont composés de retardateurs de flammes, c'est-à-dire de produits chimiques censés les rendre moins inflammables ? Utilisés depuis le début du XXe siècle pour prévenir les risques d'incendie des nouvelles technologies, les retardateurs de flamme sont suspectés d'avoir des effets néfastes sur l'environnement et la santé. Des traces de ces substances chimiques ont en effet déjà été retrouvées dans la poussière, le sang ou encore dans le lait maternel.

Une raison supplémentaire de se laver les mains régulièrement

Pour des chercheurs de l'université de Toronto (Canada), ces retardateurs de flamme sont une raison supplémentaire de se laver régulièrement les mains. Selon leur étude publiée dans la revue Environmental Science & Technology Letters, les retardateurs de flamme présents dans les téléviseurs peuvent s'échapper dans l'air ambiant de notre logement, se déposer sur d'autres surfaces comme l'écran de notre téléphone portable et ainsi atterrir sur nos mains — que nous portons à notre visage, avec lesquelles nous épluchons les légumes ou plions le linge propre.

Il est bien connu que les virus se déplacent des surfaces aux mains, explique Miriam Diamond, professeure au département des sciences de la terre à l'université de Toronto et co-autrice de cette recherche. Notre étude montre que les produits chimiques toxiques comme les retardateurs de flamme font la même chose. C'est une autre raison pour laquelle nous devrions tous nous laver les mains de façon régulière et correcte.”

Les mains, véhicules de virus et produits chimiques 

Les chercheurs ont détecté des niveaux plus élevés de pratiquement tous les retardateurs de flamme halogénés, tous les retardateurs de flamme organophosphorés (RFOP) et de phtalates (utilisés comme plastifiant) sur les surfaces des téléphones portables et autres appareils électroniques portatifs comme les tablettes, que sur les appareils fixes comme les téléviseurs et ordinateurs de bureau.

Des traces d'éthers diphényliques polybromés (PBDE), une suite de 209 produits chimiques bromés, ont également été détectées alors que leur usage est désormais interdit dans les nouveaux téléphones portables. Ceci suggère selon les chercheurs, que ces substances sont arrivées sur ces surfaces portatives via le toucher. 

Les conséquences sur la santé et l'environnement

Il existe 4 principaux types de retardateurs de flamme bromés (à base de brome) : 

- Les éthers diphényliques polybromés, ou polybromodiphényléthers (PBDE) que l'on trouve dans les plastiques, les textiles ou encore les circuits électroniques

- Les hexabromocyclododécanes (HBCDD), présents dans les isolants thermiques 

- L'étrabromobisphénol A (TBBPA), que l'on trouve dans les cartes de circuits imprimés et les téléviseurs

- Les polybromobiphényles (PBB), présents dans les appareils ménagers, également les textiles et les mousses plastiques.

Les effets toxiques de ces substances sur la santé ne sont pas encore connus, mais des études ont établi un lien entre elles et les fonctions reproductrices ainsi que le système endocrinien. En 2017, des chercheurs ont démontré dans une étude qu'une exposition périnatale à des retardateurs de flamme bromés était associée à une altération du développement neurologique chez les enfants à naître. Des études antérieures ont également montré que l'exposition à ces produits chimiques pouvait entraîner une baisse du QI chez les enfants et des problèmes de comportement. Leurs répercussions environnementales sont telles qu'on a retrouvé des traces de ces produits chimiques en Arctique en 2017 et le long de la chaîne alimentaire. Difficile donc d'y échapper. 

Limiter notre exposition aux retardateurs de flamme

L'association Santé environnement France préconise cependant de privilégier “les meubles garnis de coton, de laine ou de polyester” que ceux garnis de mousse, d'“éviter les produits pour bébés contenant de la mousse (les coussins d’allaitement, chaise haute, poussette contenant de la mousse de polyuréthane contenant généralement des retardateurs de flamme)”, d'“éviter les moquettes avec une sous-couche en mousse” et de “dépoussiérer son intérieur” le plus régulièrement possible, les retardateurs de flamme étant souvent retrouvés dans la poussière domestique. Enfin, pensez à vous laver les mains “régulièrement et correctement”.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité