• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Covid-19

La découverte d’un anticorps contre le coronavirus crée l’espoir d’un traitement

Des chercheurs ont découvert un anticorps “prometteur” contre le SARS-CoV-2 qui “contient la promesse d’un antidote efficace pour limiter la pandémie de Covid-19”.

La découverte d’un anticorps contre le coronavirus crée l’espoir d’un traitement Meyer & Meyer/iStock

  • Publié le 20.05.2020 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les chercheurs ont découvert un anticorps capable de neutraliser le Covid-19.
  • L'anticorps en question, S309, empêche au virus de se fixer sur les cellules pour les infecter et s'y répliquer.
  • La combinaison du S309 avec deux autres anticorps améliore son pouvoir neutralisant.

La foisonnante recherche de traitement contre le coronavirus pourrait bien être à un tournant. Une équipe helvético-américaine a découvert un anticorps “prometteur” contre le SARS-CoV-2, découverte issue d’une recherche sur l’épidémie de SRAS de 2003. L’équipe est composée de chercheurs de la biotech suisse Humabs Biomed (filiale de l’américain Vir Biotechnology) et de l’université américaine de Washington à Seattle. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Nature.

Un épitope

Les chercheurs sont parvenus à sélectionner un anticorps monoclonal qui montre “une activité neutralisante large contre de multiples sarbecovirus dont le SARS-CoV-2”, comme le précise l’article. Les sarbecovirus sont une catégorie de coronavirus, dont fait partie le SARS-CoV-2 responsable de la pandémie actuelle mais également le virus responsable de l’épidémie de SRAS entre 2002 et 2004. C’est d’ailleurs parmi des anticorps prélevés en 2004, puis en 2013 dans le sang d’un même patient ayant souffert du Sras, que les chercheurs ont sélectionné l’anticorps monoclonal humain qu’ils ont baptisé “S309”.

Concrètement, l’anticorps S309 agit en reconnaissant un “épitope”, c’est-à-dire qu’il se greffe à la nouvelle protéine de pointe du coronavirus, qui lui permet de se fixer sur les récepteurs des cellules pour les envahir, empêchant ainsi le virus de pénétrer les cellules pour s’y répliquer. Ainsi, le patient peut contracter le virus mais grâce à ces anticorps pourrait ne peut obtenir la Covid-19. En outre, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS ont observé qu’une combinaison entre le S309 et deux autres anticorps offre un “pouvoir neutralisant amélioré”, encore plus efficace que le seul anticorps S309.

Un espoir

Cet anticorps “contient la promesse d’un antidote efficace pour limiter la pandémie de Covid-19” estiment les chercheurs. La combinaison de S309 et de deux autres anticorps pourrait “atténuer le risque” de l’émergence d’une résistance virale contre ce type de traitement. “Nos données indiquent la découverte potentielle d’anticorps monoclonaux puissamment neutralisants contre les sarbecovirus (...) et prépare le terrain pour une meilleure réponse” en cas de nouvelles épidémies causées par ce type de virus, concluent les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité