• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

DOM-TOM

La dengue continue sa progression à Mayotte

En plus d’une lutte contre la propagation du Covid-19, l’île de Mayotte fait face à forte épidémie de dengue qui a déjà fait plusieurs morts.

La dengue continue sa progression à Mayotte frank600/iStock

  • Publié le 07.05.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le nombre de cas signalés continue d’augmenter”, interpelle l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte dans son dernier communiqué. Les larves, porteuses de la maladie, continuent à proliférer malgré la saison des pluies qui touche à sa fin. Sur le terrain, le travail des équipes de l’ARS de Mayotte et du SDIS se poursuit et se complique puisqu’il faut intégrer les mesures barrières contre la diffusion du Covid-19. Une double pandémie similaire à ce que vivent également les habitants de La Réunion.

Tout mettre en œuvre pour se protéger

Depuis le début de l’année 2020, 3 684 cas de dengue ont été confirmés. Ce chiffre ne prend pas en compte les patients n’ayant pas consulté leur médecin et qui n’ont donc pas obtenu une confirmation biologique. Parmi eux, 340 hospitalisations ont été reportées avec 22 patients admis en réanimation dont 60% ont été recensés en maternité. Seize personnes sont mortes dont quatre ont été considérés comme directement liés à la dengue.

La préfecture et l’ARS de Mayotte exhortent la population à tout mettre en œuvre pour se protéger des piqûres de moustiques, et continuer de se protéger même malade pour ne pas contaminer son entourage (répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires). L’ARS appelle à “une mobilisation coordonnée de l’ARS, des communes et intercommunalités — qui ont la responsabilité de la lutte mécanique et de l’enlèvement des déchets et encombrants — et des habitants, éliminant impitoyablement les gîtes larvaires”, pour réduire la pression des moustiques.

Bien se protéger

Ces mesures sont nécessaires puisqu’il n’existe aujourd’hui ni traitement spécifique ni vaccin commercialisé pour combattre cette maladie, rappelle l’ARS. Seuls les gestes de prévention réalisés par tous peuvent permettre de limiter des co-infections Dengue/Covid-19 susceptibles d’affaiblir les personnes fragiles, et de préserver le système de santé durement impacté par ces deux épidémies. Avec l’apparition du Covid-19, moins de patients se déplacent pour consulter leur médecin. Ces derniers doivent impérativement, si des symptômes apparaissent (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête, grande fatigue), prendre du paracétamol, surveiller leur température et se protéger au maximum des piqûres de moustique. La téléconsultation est également possible si cela persiste.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité