• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Quelles sont les répercussions de l'anxiété des parents sur les enfants?

Les enfants de parents anxieux sont 5 fois plus à risque de développer de l'anxiété par rapport aux autres.

Quelles sont les répercussions de l'anxiété des parents sur les enfants? JackF/iStock

  • Publié le 18.04.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


 Tout comme pour les autres émotions, l'anxiété peut survenir à un moment ou un autre de la vie de l'enfant, en particulier en période de confinement. Lorsque les parents ont tendance à être eux-mêmes anxieux, un cercle vicieux commence et ne fait qu'aggraver l'anxiété familiale.

Comment l'anxiété se transmet-elle aux enfants ?

Un parent lui-même anxieux aura tendance à transmettre l'idée que le monde est dangereux en encourageant son enfant à être plus prudent et renforcer des comportements d'évitement. Cette surprotection induit chez lui l'idée qu'il n'est pas capable de faire face à certaines situations et l’incite à recopier les comportements des parents, en particulier leur réaction en cas de stress : cri à la vue d'une araignée, perte d'appétit en cas de problème familial, repli sur soi…

Comment aider l'enfant à mieux gérer son stress ?

Lorsque le parent est prêt à travailler sur lui-même pour mieux gérer son stress, il est aussi possible de transmettre cet apprentissage à son enfant et ainsi d'éviter le développement d'un trouble anxieux à long terme. Certaines techniques simples peuvent vous aider :

  • Savoir reconnaître les symptômes de l'anxiété lorsqu'ils apparaissent et surtout rassurer l'enfant en lui expliquant que ce n'est pas agréable mais qu'il s'agit d'une émotion normale et inoffensive.
  • Pratiquer ensemble des techniques de respiration et de relaxation qui permettent de diminuer les réactions corporelles de l'anxiété.
  • L’aider à accepter ses pensées anxieuses plutôt que de lutter contre elles, en les remplaçant par des pensées plus réalistes et aidantes qui lui permettent d'adopter un autre point de vue.
  • Mettre en place un thermomètre de l'anxiété de 0 à 10 qui lui permet d'évaluer son niveau de stress en attribuant à chaque note ce qu'il peut faire pour s'aider à faire baisser “sa température”.

Enfin, n'hésitez pas à le récompenser lorsqu'il fait des efforts courageux pour diminuer son anxiété au quotidien.

 

Source : Beidel, D. C. et Turner, S. M. (1997). At risk for anxiety: I. Psychopathology in the offspring of anxious parents. Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry, 36, 918-924.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité