Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Comment aider un enfant qui vit de l’intimidation?

L'intimidation nuit à l'estime de soi de l'enfant qui peut vivre dans la peur et ne plus vouloir aller à l'école.

Comment aider un enfant qui vit de l’intimidation? Motortion/iStock

  • Publié le 29.02.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'intimidation peut être physique et/ou verbale et se répète sur une certaine période. Elle peut être directe, et souvent plus facile à détecter (coups, insultes, matériel cassé...), ou indirecte et passer inaperçue (rumeur, exclusion...). Dans les deux cas, il est important d'agir dès que possible.

En savoir plus sans trop insister 

Lorsqu'on soupçonne un enfant d'être victime d'intimidation, il est important de poser des questions, sans jugement, en laissant l'enfant s'exprimer sans l'interrompre. Vous pouvez évaluer la situation avec lui en essayant de savoir où il peut poser les limites et s’il a des alliés pour l'aider.

Surtout, il est important de ne pas l'inciter à utiliser la violence, mais toujours privilégier le dialogue, sans hésiter à demander de l'aide à la direction de l'école ou aux personnes en charge.

L'aider à s'affirmer

En aidant votre enfant à nommer et à exprimer ses émotions et sa souffrance, vous l'aidez à identifier ce qui le dérange pour ensuite dire les choses de façon calme mais ferme. De cette façon, vous l'aidez à conserver une bonne estime de lui-même pour s'affirmer face aux enfants qui l'intimident.

Vous pouvez même lui montrer comment parler sans hésitation, garder la tête haute, ou même se tenir droit pour ne pas se laisser intimider. En faisant ce type de jeu de rôle, vous l'amenez à avoir une position directe sans violence mais avec les paroles adéquates.

Ne pas hésiter à alerter

Si le problème a lieu à l'école, il ne faut pas hésiter à alerter l'enseignant et la direction tout en restant calme et en évitant de vouloir régler la situation par vous-même. En privilégiant la présence d'un médiateur, vous montrez le bon exemple à votre enfant. 

Enfin, si le problème persiste, et si vous sentez que votre enfant est très affecté par ce qui lui arrive, n'hésitez pas à consulter un psychologue pour l'aider à surmonter cet épisode et trouver suffisamment de confiance en lui pour ne plus se laisser faire.

 

En savoir plus : “Tyranono, Une préhistoire d’intidimidation”, de Gilles Chouinard et Rogé, Éditions de la Bagnole.

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité