• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

La santé mentale des parents a des répercussions sur l'alimentation des enfants

Un parent souffrant de dépression aurait tendance à contrôler l'alimentation de son enfant de façon excessive et à utiliser la nourriture comme un système de récompense. Explications. 

La santé mentale des parents a des répercussions sur l'alimentation des enfants Choreograph/iStock

  • Publié le 24.02.2020 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


De récents travaux publiés dans la revue scientifique Science démontrent que les habitudes alimentaires d'un enfant peuvent être influencées par la santé mentale de ses parents, en particulier si celui qui le nourrit souffre d'anxiété ou de dépression. 

Pour évaluer la relation entre la santé mentale des parents et l'alimentation des enfants, les chercheurs ont recruté 415 mères britanniques ayant un enfant âgé de 2 à 4 ans et ont posé un diagnostic sur la santé psychiatrique de chacune d'entre elles en mesurant leur taux d'anxiété, de dépression. Leurs propres habitudes alimentaires ont également été passées à la loupe. Après cela, les chercheurs ont observé les habitudes alimentaires qu'inculquaient ces mamans à leur enfant.

Le rôle des symptômes mentaux

Résultat : les mamans souffrant d'anxiété et/ou de dépression ont tendance à contrôler excessivement l'alimentation de leur enfant, leur poids et à utiliser la nourriture comme système de récompense. Instaurer ce genre de comportement peut influencer les habitudes alimentaires de l'enfant de façon négative, avertissent les chercheurs. Cependant, les conséquences ne sont pas toujours négatives puisque paradoxalement, une partie des mamans souffrant de dépression instauraient des pratiques alimentaires variées, équilibrées et adaptées à leur enfant.

Ces résultats mettent en évidence les larges conséquences que les troubles de santé mentale peuvent avoir sur l'alimentation des enfants, concluent les chercheurs. Les campagnes de sensibilisation visant à promouvoir des habitudes alimentaires saines pour les enfants doivent tenir compte du rôle des symptômes mentaux des parents, même relativement légers et non cliniques, de la sensibilité maternelle et de l'investissement de leurs enfants.”

Sensibiliser et éduquer les enfants

Pour sensibiliser un enfant et l'encourager à manger sainement, il serait efficace de lui faire regarder des émissions culinaires, selon une étude parue en janvier 2020. Des chercheurs originaires des Pays-Bas ont en effet constaté que des enfants ayant regardé un programme ventant les mérites d’une alimentation saine étaient 2,7 plus susceptibles de manger des pommes ou des morceaux de concombre que de choisir des chips ou des bretzels, contrairement à ceux qui avaient visionnée une émission consacrée à la malbouffe.

“Fournir une éducation nutritionnelle en milieu scolaire peut avoir une influence positive importante sur les connaissances, les attitudes, les compétences et les comportements des enfants. (…) Un modèle positif de la part des pairs et des enseignants peut encourager les élèves à essayer de nouveaux aliments pour lesquels ils ont montré du dégoût auparavant”, écrivent les chercheurs.

41 millions d'enfants en surpoids dans le monde en 2016

Le surpoids et l'obésité sont devenus des problèmes de santé publique majeurs. Selon l'OMS, “on estime qu’en 2016 le monde comptait plus de 41 millions d’enfants en surpoids”. Ces derniers seraient “plus susceptibles de contracter des maladies non transmissibles telles que diabète et maladies cardiovasculaires à un âge plus précoce”En France, selon Santé publique France, "la prévalence du surpoids (obésité incluse) est estimée à 17%, entre 6 et 17 ans, dont 4% d'obèses” et “la prévalence du surpoids (obésité incluse) reste supérieure chez les enfants dont les personnes de référence du ménage sont les moins diplômées.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité