• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Hirsutisme gingival

Maladie hormonale : des poils lui poussent sur les gencives

Une jeune italienne de 25 ans, traitée depuis plusieurs années pour un syndrome des ovaires polykystiques, s'est rendue à l'hôpital après avoir senti des poils pousser au niveau de ses dents et de ses gencives. 

Maladie hormonale : des poils lui poussent sur les gencives Aleksandr /iStock

  • Publié le 09.02.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des poils dans la bouche, entre les dents et les gencives. C'est la découverte inattendue, et probablement désagréable, faite par une patiente italienne âgée de 25 ans. En 2009, les médecins ont réalisé des test sur la patiente révélant un taux de testostérone élevé, ainsi que de nombreux kystes au niveau des ovaires.

Les examens ont abouti à un diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques, maladie caractérisée par un déséquilibre hormonal qui favorise l'augmentation de la production d'hormones androgènes. Les médecins ont prescrit des pilules contraceptive à la patiente. 

L'Italienne avait déjà été opérée pour retirer des poils situés dans la même région à l'âge de 19 ans. Mais six ans plus tard, elle s'est représentée aux urgences, avec "une présence encore plus importante de poils buccaux ainsi que sur les zones du menton et du cou", rapportent des médecins dans le journal Oral Surgery, Oral Medicine, Oral Pathology and Oral Radiology

"Hirsutisme gingival"

Cette pousse anormale des poils correspond à une maladie identifiée pour la première fois en 1960 et porte le nom d'hirsutisme gingival. Jusqu'ici, elle n'avait été diagnostiquée uniquement que sur cinq autres patients, mais ces derniers ne présentaient qu'un ou deux poils seulement sur les dents, contrairement au cas de l'Italienne, précise l'article. 

L'une des hypothèses émises pour expliquer ce phénomène serait que les tissus muqueux à l'intérieur de la bouche sont étroitement liés à ceux de la peau et pourraient se retrouver en contact avec les cellules qui jouent un rôle dans la fabrication des cheveux. La cause exacte de cette anomalie folliculaire dans cette partie du corps reste toutefois encore inconnue, conclut la rapport. 

Dans le cas de la jeune femme italienne, les médecins qui ont rédigé l'étude supposent que cette transformation intrabuccale pourrait être liée au fait que la patiente ait cessé de prendre ses contraceptifs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité