Publicité

QUESTION D'ACTU

Hypertrichose

Espagne : 17 enfants atteints du "syndrome du loup-garou" à cause d'un médicament mal étiqueté

En Espagne, 17 enfants ont commencé à développer une pilosité très anormale après avoir pris un médicament vendu comme de l’oméprazole, une molécule utilisée contre les reflux gastriques. Il s'agissait en fait d'un traitement contre la perte de cheveux. 

Espagne : 17 enfants atteints du \ KulikovaN/iStock

  • Publié 30.08.2019 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


On parle "d’enfants loups-garous". En Espagne, au moins 17 enfants, dont des bébés, ont vu des poils leur pousser partout sur le corps et le visage après avoir pris un médicament mal étiqueté, a annoncé le ministère de la Santé mercredi 28 août. Scientifiquement, cette affliction se nomme hypertrichose.

C’est en juin que l’affaire éclate. Constant que leurs enfants développaient une pilosité très anormale après avoir pris un médicament vendu comme de l’oméprazole, une molécule utilisée contre les reflux gastriques, des parents en informent les autorités concernées. "Soudain, mon fils a commencé à avoir des poils sur le front, les joues, les bras et les jambes, et même les mains, et il a développé les sourcils d'un homme adulte (…) C'était effrayant parce qu'on ne savait pas ce qui lui arrivait", témoigne notamment Angela Selles, la mère d’un des enfants touchés, au journal local El Pais.

En tout, 17 cas de "syndrome du loup-garou" sont répertoriés dans le pays, répartis en Cantabrie (nord), en Andalousie (sud) et dans la région de Valence (est). Une enquête est ouverte. Les autorités découvrent alors que les boîtes de médicaments avaient été mal étiquetées : elles contenaient en fait du minoxidil, utilisé contre la chute de cheveux, est-il expliqué dans un communiqué officiel. "Ce médicament a été introduit dans un emballage marqué oméprazole" par erreur, explique la ministre de la Santé Maria Luisa Carcedo. L’erreur provient du laboratoire FarmaQuimica Sur, basé à Malaga. Reste à déterminer comment elle a pu se produire.

Le laboratoire fermé "par précaution"

En attendant, nul besoin de paniquer, assurent les autorités. En effet, les symptômes des enfants affectés ont commencé à disparaître dès qu’ils ont cessé de prendre le médicament incriminé. Cela pourra toutefois prendre quelques mois avant que tout revienne à la normale. Dans le même temps, le traitement a été retiré des pharmacies tandis que le laboratoire a été fermé "par précaution". Le journal El Pais évoque quant à lui de "graves violations des normes de contrôle des drogues".

Enfin, les autorités sanitaires conseillent aux parents ayant acheté en Espagne une préparation pour bébés contenant de l'oméprazole de se rendre dans leur pharmacie pour vérifier qu’elle ne provient pas d'un lot contaminé. Quant aux personnes remarquant une croissance excessive de cheveux après avoir consommé ce médicament, elles sont appelées à consulter un médecin.

Des cas spectaculaires

Dans la littérature médicale, les faits d’hypertrichose recensés sont peu nombreux mais font état de cas spectaculaires, certaines personnes ayant le visage entièrement recouvert de poils. A tel point que certains pensent même que ces malades auraient donné naissance au mythe du loup-garou.

Cette maladie, à ne pas confondre avec l’hirsutisme, qui se caractérise par l’apparition d’une pilosité de type masculine normale chez la femme, est la manifestation d’un dérèglement hormonal. Dès la naissance, elle est modérée à sévère et se majore progressivement pendant les vingt premières années de vie du patient. Des traitements hormonaux peuvent toutefois atténuer sa manifestation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité