Publicité

QUESTION D'ACTU

La dernière mode

Mais pourquoi tous ces hommes trempent-ils leurs testicules dans de la sauce soja ?

Ces derniers jours, de nombreux internautes ont trempé leurs testicules dans de la sauce soja afin de voir s'ils pouvaient retrouver le même goût qu'en bouche. Si certains assurent que l'expérience fonctionne, c'est très certainement un effet de leur imagination...

Mais pourquoi tous ces hommes trempent-ils leurs testicules dans de la sauce soja ? Mykola Sosiukin/iStock

  • Publié le 25.01.2020 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Mettre une gousse d’ail dans son vagin, manger du persil pour avancer la date de ses règles…En terme de conseils "Santé", de nombreuses tendances plus farfelues les unes que les autres, parfois très dangereuses, circulent sur la toile. La dernière en date : tremper ses testicules dans de la sauce soja. Ces derniers jours, de nombreux Américains se sont prêtés au jeu afin de voir s’ils pouvaient retrouver le même gout qu’en bouche. Si cette expérience n’est quant à elle pas néfaste pour la santé, elle est scientifiquement complètement inutile. Mais d’où cette mode étrange est-elle venue ?

En 2013, une étude scientifique parue dans la très sérieuse revue PNAS révélait que les récepteurs du gout étaient présents ailleurs que dans la cavité buccale. D’après des expériences menées sur des souris, des récepteurs gustatifs seraient également présents au niveau de l’estomac, du pancréas, du cerveau mais aussi…des testicules. Ces récepteurs pourraient jouer un rôle dans la spermatogenèse et donc l’infertilité, avançaient donc les chercheurs.

Le Daily Mail avait alors écrit sur cette étude dans un article intitulé Les testicules ont des papilles gustatives qui peuvent détecter les saveurs sucrées - et elles sont vitales pour la fertilité . Il y a quelques semaines, une journaliste américaine est tombée sur cet article. "Les scientifiques disent que, bien qu’ils soient loin de la bouche, les récepteurs de goût sur les testicules et l’anus peuvent également détecter le goût salé de l’umami - l’acide aminé de la sauce de soja", explique-t-elle.  

Intriguée par ce phénomène, elle a décidé de lancer un défi aux utilisateurs masculins du réseau social Tik Tok, leur demandant de tremper leurs testicules dans un bol repli de sauce soja, "pour la science". Amusés, plusieurs internautes se sont alors exécutés, certains préférant la sauce barbecue ou le jus d’orange à la sauce soja. Résultats : les avis divergent. Alors que de nombreux internautes déclarent ne rient sentir, d’autres assurent avoir en bouche un goût similaire à celui de la sauce, mais plus atténué que s’ils en avaient mangée.

« Vous n’aurez pas un goût perceptif de sucré ou d’aigre »

"Mon Dieu, je peux sentir le sel ! C’est ridicule", s’exclame notamment un internaute dans une vidéo, réalisant l’expérience en direct de sa voiture. "Tout le monde raconte que vous pouvez sentir de la sauce soja avec vos testicules. Donc je vais essayer et voir si je peux sentir ça et ça n’a pas intérêt à bousiller mes sous-vêtements. Attendez, je ne sais pas si je suis en train de tout imaginer ou si j’ai juste reniflé l’odeur de la sauce, mais c’est dingue !", s’enthousiasme un autre.

En effet, il y a malheureusement beaucoup de chances pour que l’odeur de la sauce soja ait induit les internautes en erreur. Car si les scientifiques ont bien observé des récepteurs de gout au niveau cellulaire, ils n’en ont jamais conclu qu’on pouvait goûter une saveur par l’intermédiaire de ses testicules.   

"Les implications fonctionnelles des récepteurs du goût répartis dans le corps sont encore inconnues. Il y a de fortes chances que vous ne "goûtiez" rien dans vos expériences d’immersion", explique ainsi le docteur Kirten Parekh sur le réseau Tik Tok. "Ce n’est pas parce que vous avez des papilles gustatives dans cette zone que vous pouvez physiquement goûter ces saveurs (…) Votre corps peut le recevoir, mais vous n’aurez pas un goût perceptif de sucré, d’aigre ou de n’importe quelle autre saveur", commente-t-il également sur BuzzFeed.  

Mais si cette expérience insolite se révèle peut probante scientifiquement parlant, elle n’est en soi pas dangereuse, contrairement à de nombreuses tendances farfelues ayant récemment circulé sur la toile. En effet, se mettre une gousse d’ail dans le vagin pour traiter les mycoses n’est pas seulement inefficace, c’est aussi dangereux. De même pour le bicarbonate de soude, supposé réduire les mauvaises odeurs et soulager les infections. Les bains de vapeur vaginaux, recommandés par certaines internautes pour l’hygiène, ont quant eux entraîné de graves brûlures chez quelques malheureuses ayant suivi ce conseil. Bref, vous l’aurez compris, mieux vaut ne pas se fier aux réseaux sociaux pour ce qui est de l’entretien de vos parties intimes.

 

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité