• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Étude réalisée par des chercheurs de Shanghai et Singapour

Dépression des personnes âgées : les gros buveurs de thé présenteraient moins de risques

Une étude sino-singapourienne réalisée sur plus de 10 000 Chinois a identifié un lien entre une consommation de thé quotidienne et des risques réduits de dépression chez les personnes âgées. 

Dépression des personnes âgées : les gros buveurs de thé présenteraient moins de risques YakobchukOlena

  • Publié le 19.01.2020 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Bon pour le coeur, arme anti-cancer, "élixir de longue vie"… Nombreux sont les bienfaits attribués au thé, qui reste la deuxième boisson la plus consommée dans le monde après l’eau. Une récente étude publiée dans la revue BMC Geriatrics et réalisée en collaboration avec l'université nationale de Singapour (NUS) et l'université Fudan de Shanghai (Chine) met en lumière une nouvelle potentielle vertu thérapeutique de ce breuvage : prévenir la dépression chez les personnes âgées

Une recherche antérieure réalisée par l'Université nationale de Singapour (NUS) avait montré que les principaux composants du thé -théine, caféine et l’acide aminé théanine- pouvaient exercer des effets positifs sur l'humeur, la capacité cognitive, la santé cardiovasculaire, la prévention du cancer et la mortalité. 

Cette nouvelle étude, bien que plus détaillée que celle de la NUS, soutient ces travaux antérieurs. Si un lien de causalité n’a pas pu être spécifiquement identifié par les chercheurs qui publient leurs travaux, ces deniers ont toutefois observé une forte relation entre les gros buveurs de thé et la diminution de signes dépressifs chez les séniors.

Plus de bénéfices entre 65 et 79 ans

Leurs travaux ont porté sur 13 000 participants âgés de 60 et plus ans, issus de l'Enquête longitudinale chinoise sur la longévité en santé entre 2005 et 2014. Les chercheurs ont évalué le mode et le niveau de consommation de thé des volontaires avant et pendant  la recherche. Ils ont ensuite divisés les 13 000 sujets en quatre catégories  de "buveurs de thé" distinctes.

Les résultats montrent que seuls "les gros buveurs", c’est-à-dire ceux qui ont bu du thé presque tous les jours depuis l'âge de 60 ans, "pourraient en tirer un bénéfice significatif pour leur santé mentale", estiment les scientifiques. D'autres facteurs semblaient également réduire la dépression, tels qu'un statut socio-économique élevé, vivre en milieu urbain, avoir un partenaire de vie ou être en bonne santé.

Les analyses montrent également que les avantages de la consommation de thé sont plus importants chez les hommes âgés de 65 à 79 ans : "Il est probable que le bénéfice de la consommation de thé soit plus évident pour le stade précoce de la détérioration de la santé. D'autres études sont sûrement nécessaires pour approfondir cette question", estime le Pr Feng Qiushi, chercheur à l’université nationale de Singapour et co-auteur de l’étude.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité