• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Pollution de l'air

Coût de la pollution de l’air: ce sont les enfants qui trinquent

Les maladies liées à la pollution de l’air par les énergies fossiles se chiffreraient en centaine de millions de dollars, et handicaperaient principalement les enfants.

Coût de la pollution de l’air: ce sont les enfants qui trinquent Hung_Chung_Chih/iStock

  • Publié le 31.12.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la première fois, les chercheurs du Columbia Centre for Children's Environmental Health (CCCEH), en Colombie, ont rassemblé les coûts estimatifs de six affections infantiles liées à la pollution de l'air. Ces estimations sont utilisées pour évaluer les risques financiers liés à la pollution atmosphérique ainsi que les politiques mises en place afin d’atténuer le changement climatique. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Environmental Research.

L'étude compile des estimations financières pour les conditions associées à l'exposition prénatale et de la petite enfance à la pollution de l'air, principalement causée par la combustion du charbon, du pétrole, du diesel et du gaz. Ces conditions comprennent le faible poids à la naissance, l'asthme, les troubles du spectre autistique, les naissances prématurées, le déficit de l’attention, hyperactivité et le faible QI chez les enfants.

Implications de la pollution

L'équipe de recherche a déterminé les coûts économiques associés à ces conditions chez les enfants par une revue systématique de la littérature scientifique publiée entre le 1er janvier 2000 et le 30 juin 2018. Un total de 1 065 articles provenant des États-Unis et du Royaume-Uni ont été examinés. Parmi eux, les chercheurs ont identifié les 12 articles les plus pertinents et ont établi des estimations de la perte de revenu à vie associée à la perte d'un seul point de QI.

L'étude cite des estimations déjà publiées, allant de 23 573 $ pour l'asthme infantile ne persistant pas à l'âge adulte, à 3 109 096 $ pour l'autisme avec déficience intellectuelle. En ce qui concerne les coûts cumulatifs, les chercheurs ont calculé que si le nombre de naissances prématurées liées aux particules fines PM 2,5 — un des polluants atmosphériques nocifs — était réduit de seulement 1 %, le coût cumulatif serait de 267 millions de dollars.

Bien que les chercheurs prennent en compte des estimations monétaires couvrant à la fois les coûts médicaux immédiats et les coûts sociétaux à long terme, ils admettent néanmoins que les chiffres pourraient être inférieurs aux coûts réels, parce qu'ils ne tiennent pas compte des conséquences sanitaires et sociales à long terme.

Si les maladies infantiles représentent une énorme ponction de ressources et d'énergie précieuse, les évaluations coûts-avantages des politiques et autres interventions n'ont pas porté sur leurs fruits sur les enfants, tant en termes de cas évités que de coûts économiques évités.

Le fardeau de la pollution

Par exemple, les résultats pour la santé des enfants liés à la pollution de l'air pris en compte dans l'édition communautaire du Programme de cartographie et d'analyse des avantages (BenMAP) de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis se limitent à la bronchite aiguë, aux symptômes respiratoires inférieurs et supérieurs, à la perte de jours d'école et à l'aggravation de l'asthme. Le programme BenMAP fixe à 53 607 $ le coût à vie d'un cas d'asthme chronique chez l'adulte. Quant à l'asthme infantile persistant à l'âge adulte, le coût est estimé à 91 954$. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les enfants de moins de 5 ans supportent plus de 40 % de la charge des maladies liées à l'environnement et plus de 88 % de la charge des changements climatiques.

Pour la co-autrice de l'étude, Frederica Perera, professeure en sciences de la santé environnementale et directrice de la recherche translationnelle au Columbia Centre for Children's Environmental Health, “les graves répercussions sur la santé des enfants ne sont habituellement pas le point de mire des évaluations des avantages liés à la pollution environnementale. Il devient nécessaire d'adopter des politiques pour assainir l'air et s'attaquer au problème des changements climatiques.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité