Publicité

QUESTION D'ACTU

Naissance

Les naissances dans l'eau sont aussi sûres que les accouchements classiques

Les femmes qui optent pour les naissances dans l'eau ont autant de complications que celles qui accouchent sur la terre ferme. 

Les naissances dans l'eau sont aussi sûres que les accouchements classiques mshallenberg/iStock

  • Publié 20.12.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Donner naissance à un bébé peut comporter certaines difficultés, tout comme le lieu où l’on décide d’accoucher. Une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université du Michigan (Etats-Unis) démontre que les femmes qui optent pour l'accouchement dans l'eau se portent aussi bien que celles qui donnent naissance sur la terre ferme. Les résultats de leur étude ont été publiés le 10 décembre dans la revue Birth. 

Les chercheurs ont analysé 397 naissances dans l'eau et 2 025 naissances sur terre à partir de deux pratiques de sages-femmes. D'après les résultats de l'analyse, il n'y avait pas de différence dans les résultats entre les naissances aquatiques et les naissances terrestres pour les admissions aux soins intensifs néonatals. D’ailleurs, les taux d'hémorragies post-partum étaient semblables pour les deux groupes.“Bref, si vous utilisez les bonnes techniques... les résultats sont très bons, indique Lisa Kane Low, professeure à l’école de soins infirmiers de l’université du Michigan et autrice principale de l’article. Ils reflètent ce que nous voyons dans les études internationales sur les naissances dans l’eau.”

Une pratique sans risque pour la mère et l’enfant

Lors de l'accouchement aquatique, la mère est immergée dans une baignoire remplie d’eau. Lorsqu’ils sortent du ventre de leur mère, les bébés prennent leur première respiration une fois remontés à la surface. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les nouveaux-nés ne peuvent pas se noyer lorsqu’ils naissent dans l’eau, parce que leurs poumons sont déjà “remplis d’eau”. De plus, les bébés sortent du ventre de leur mère, dans lequel ils ont vécu dans un liquide pendant plusieurs mois. Cependant, une fois qu’il est remonté à la surface et qu’il a respiré de l’air pour la première fois, le bébé ne peut plus être immergé. “Il est important de ne pas re-submerger les bébés, souligne Ruth Zielinski, professeure de soins infirmiers et co-autrice de l’étude. A l’école de soins infirmiers, les enfants naissent dans l'eau, ils en sortent presque immédiatement, et nous faisons attention à ne pas les plonger de nouveau.” 

L’un des inconvénients de l’accouchement aquatique revient dans sa difficulté à mesurer la quantité de sang perdue dans l'eau, de sorte que la mère et le bébé quittent généralement la baignoire avant l’expulsion du placenta.

Niveau de satisfaction inconnu

Cependant, peu d'hôpitaux ou de centres de naissance américains ont recours aux accouchements en baignoire, en raison du risque perçu pour le nouveau-né, qui pourrait être une infection néonatale ou une déchirure du cordon. Beaucoup de femmes en travail utilisent l'eau pour se réconforter, mais toutes ne soutiennent pas l'accouchement dans l'eau. 

L'étude indique que les naissances dans l'eau ne sont pas plus dangereuses, mais que des recherches complémentaires sont nécessaires pour comprendre le niveau de satisfaction des femmes qui accouchent dans l'eau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité