Publicité

QUESTION D'ACTU

Images inédites

Des images 3D montrent comment la tête des nourrissons se déforme pendant l’accouchement

Pour la première fois, une équipe française de chercheurs est parvenue à capturer en 3D des images de nourrissons naissant par voie basse et donc à observer la déformation crânienne qu’ils subissent pendant l’accouchement.

Des images 3D montrent comment la tête des nourrissons se déforme pendant l’accouchement Olivier Ami/PLOS One

  • Publié 19.05.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Qui n’a jamais remarqué chez un nouveau-né la forme allongée de son crâne ? Ce phénomène, les médecins le connaissent bien. Appelé "moulage" de la tête du fœtus, ce changement de forme crânienne survient au cours de la deuxième phase de l’accouchement par voie basse, lorsque le bébé quitte l’utérus et commence à s’engager dans la cavité pelvienne.

Mais jusqu’ici, les détails de déformation crânienne, notamment quand survenaient ces modifications, restaient flous pour les chercheurs. De nouveaux travaux menés par l’équipe du Dr Olivier Ami, du CHU de Clermont-Ferrand, et publiés le 15 mai dans la revue PLOS One, apportent de nouvelles réponses.

À l’aide de l’imagerie par résonance magnétique (IRM), les chercheurs ont capturé des images 3D montrant comment le cerveau et le crâne des nourrissons se déforment lorsqu’ils se déplacent dans le canal pelvien.

Un crâne en "pain de sucre"

Après avoir obtenu l’accord d’un comité d’éthique, l’équipe médicale a fait passer deux IRM à sept femmes dont la grossesse s’était déroulée sans problèmes. Une première séance a eu lieu quelques semaines pendant l’accouchement, la seconde lors de la deuxième phase du travail, quand la tête du nouveau-né s’engage dans le col de l’utérus. "L’objectif était de documenter ce qui se passe sur le plan biomécanique au niveau du crâne et du cerveau du bébé", explique au Figaro le gynécologue obstétricien Olivier Ami.

L’analyse des images a révélé que les nouveau-nés "présentaient une déformation de la tête avec des sutures crâniennes se chevauchant". "La modification de la tête du fœtus a été observée systématiquement au moment où la tête était engagée entre le détroit supérieur et le bord supérieur de l'os du pubis", détaillent les chercheurs dans leur publication. "Pour les 7 enfants, le crâne a adopté la même forme dite ’en pain de sucre’ : leur crâne s’est déformé vers le haut en se comprimant latéralement", explique Olivier Ami.

Après la naissance, cinq des nouveau-nés ont vu les formes du crâne et du cerveau revenir à leur état prénatal. Toutefois, les changements ont persisté chez deux des nourrissons. L’étude ne dit pas si la situation s’est ensuite améliorée.

Deux des trois nourrissons ayant le plus haut degré de moulage de la tête fœtale ont accouché par césarienne d'urgence. Le troisième a cependant été accouché par voie vaginale avec un effort expulsif minimal.

Une pression crânienne très importante

Ces nouveaux résultats suggèrent que les nourrissons subissent plus de stress crânien pendant la naissance qu'on ne le pensait auparavant. Selon les chercheurs, cette pression crânienne pourrait expliquer la survenue de saignements asymptomatiques du cerveau et de la rétine observés chez de nombreux nouveau-nés après un accouchement par voie basse. "Pendant l'accouchement vaginal, la forme du cerveau du fœtus subit une déformation plus ou moins importante selon le degré de chevauchement des os du crâne. La moulure du crâne fœtal n'est plus visible chez la plupart des nouveau-nés après la naissance. Certains crânes acceptent la déformation et permettent une expulsion facile, tandis que d'autres ne se déforment pas facilement", explique le médecin.

Il s’agit de la deuxième étude s’intéressant aux déformations crâniennes du bébé pendant l’accouchement. "La première a été réalisée en Allemagne il y a quelques années mais elle ne portait que sur une seule femme et avait recours à une IRM en 2 dimensions", affirme le Dr Ami.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité