Publicité

QUESTION D'ACTU

Hygiène

Deux désinfectants utilisés en milieu médical rappelés par l'ANSM

Les deux désinfectants, Surfa'safe et Opaster, couramment utilisés en milieu médical, seraient contaminés par des germes, selon l’ANSM.

Deux désinfectants utilisés en milieu médical rappelés par l'ANSM Kateryna Kukota / istock

  • Publié 08.11.2019 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Deux désinfectants, Surfa’safe premium et Opaster, largement utilisés dans le milieu médical comme dans les hôpitaux, les cabinets médicaux ont été rappelés par précaution par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Des germes ont été décelés dans ces produits utilisés pour désinfecter des surfaces et des dispositifs médicaux (stéthoscopes, tensiomètres).

Ces germes sont naturellement présents dans l’environnement mais s’avèrent “opportunistes”. C’est-à-dire susceptibles de provoquer une infection chez des personnes immunodéprimées, avec un système immunitaire affaibli. L’ANSM précise que “le risque d’infection pour la population générale est très faible”.

Des analyses sont en cours

La présence de bactéries Burkholderia cepacia et Pseudomonas oryzihabitans a été mise en évidence dans plusieurs lots de Surfa’safe premium Opaster. L’ANSM a demandé au laboratoire Anios d’effectuer des tests microbiologiques sur d’autres produits de leur gamme de désinfectants. Pour le moment, les premières analyses n’ont pas révélé la présence de bactéries sur ces produits.

Toutefois, “dans l’attente de la fin des investigations sur les autres produits Anios, l’agence recommande par précaution et dans la mesure du possible, de privilégier l’usage d’autres marques pour les patients ayant un système immunitaire affaibli (sous chimiothérapie, greffés, atteints de mucoviscidose, en séjour prolongé en réanimation ou en néonatalogie…)”, précise Thierry Sirdey, directeur des dispositifs médicaux à l’ANSM.

Le réseau d’eau de l’usine en cause

Cette contamination serait liée au réseau d’eau de l’usine Anios, située près de Lille. L’entreprise s’est par conséquent mise à l’arrêt. Elle procède à une désinfection de ses circuits d’eau. “Un redémarrage ne pourra être envisagé qu’après vérification de la résolution du problème”, souligne l’ANSM.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité