Publicité

QUESTION D'ACTU

Simplification

Sport : bientôt plus besoin de certificat médical pour les enfants

Les parents n'auront bientôt plus besoin de certificat médical pour inscrire leur enfant à une activité sportive. Son aptitude au sport pourra désormais être évaluée tout au long de l'année par son médecin traitant. 

Sport : bientôt plus besoin de certificat médical pour les enfants matimix/iStock

  • Publié 26.10.2019 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une bonne nouvelle pour tous les parents. Ils n’auront bientôt plus besoin de fournir un certificat médical pour inscrire leur progéniture à une activité sportive. A la place, l’aptitude d’un enfant au sport pourra être évaluée tout au long de l’année par son médecin traitant, a annoncé le ministère de la Santé dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020. Cette “mesure de simplification” concerne “plus de 6 millions de mineurs licenciés dans des clubs et/ou fédérations sportives”, explique le gouvernement.

“Les vingt consultations obligatoires prévues depuis 2019 dans le parcours de santé et de prévention des nourrissons et des enfants jusqu'à l'âge de 18 ans permettront désormais l'examen régulier par le médecin de l'aptitude des enfants à la pratique sportive”, développent les ministères de la Santé et des Comptes publics. “Pour cette tranche d'âge, l'obligation de production d'un certificat médical pour l'obtention d'une licence sportive sera donc supprimée, et remplacée par une déclaration remplie par le représentant légal, permettant de s'assurer que les jeunes ont bien vu un médecin.” 

Pour le Dr Nicolas Barizien, médecin du sport à l’hôpital Foch (Hauts-de-Seine), ces vingt consultations doivent servir “avant tout à de la médecine de prévention. Et ça c’est un temps particulier que doivent respecter le patient et le médecin”, explique-t-il à Franceinfo.

Libérer du temps médical et soulager l’Assurance maladie

Pour remplir l’attestation sur l’honneur, les parents pourront s’aider d’un questionnaire les aidant à déterminer si leur enfant a besoin ou non d’aller voir le médecin avant de commencer le sport à l’école.

“Cette évolution réglementaire est une excellente nouvelle, car elle va lever un frein à la pratique du sport dans le cadre d'un club. Elle va également simplifier la vie des familles et des associations. Cette mesure était très attendue du mouvement sportif et des parlementaires et j'ai milité pour qu'elle voie le jour. Elle permet aussi de rappeler que la pratique sportive est un levier important en matière de santé publique et que nous devons utiliser tous les moyens pour l'encourager”, s’enthousiasme la ministre des Sports Roxana Maracineanu dans un communiqué.

“Ce qui nous importe, c’est vraiment que le plus d’enfants possibles pratiquent du sport. C’est absolument fondamental pour leur développement psychomoteur pour le développement social, pour prendre de bonnes habitudes alimentaires et surtout pour lutter contre les maladies de la sédentarité, comme l'obésité, chez l’adolescent”, précise le Dr Nicolas Barizien auprès de Franceinfo.

La mesure permettra en outre de “libérer du temps” médical dans les cabinets libéraux et de soulager un minimum les comptes de l’Assurance maladie, espère le gouvernement qui attend 30 millions d’euros d’économie.

Une visite médicale spécifique restera toutefois obligatoire pour les sports comprenant des risques comme le rugby, la plongée, l’alpinisme, le parachutisme ou la boxe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité