Publicité

QUESTION D'ACTU

Inné vs acquis

Les jumeaux ont la même santé cardiaque et cérébrale

La santé cardiaque et cérébrale des jumeaux dépend essentiellement de l'environnement familial dans lequel ils grandissent. 

Les jumeaux ont la même santé cardiaque et cérébrale ZoneCreative/iStock

  • Publié 23.10.2019 à 16h50
  • |
  • |
  • |
  • |


En plus de se ressembler comme deux gouttes d’eau à l’extérieur, les jumeaux sont aussi identiques à l’intérieur. Des chercheurs de l'Emory University, aux États-Unis, ont démontré lors d’une étude qu'une bonne santé cardiaque équivaut à une bonne santé cérébrale, ce qui devrait servir de motivation supplémentaire pour apporter des changements à un mode de vie sain. L'étude a été publiée dans le Journal of Alzheimer's Disease. L'American Heart Association a défini la santé cardiovasculaire idéale (SCVI) en fonction de sept facteurs de risque modifiables: l’arrêt du tabac, l’indice de masse corporelle, l’activité physique, l’alimentation, le taux de cholestérol, la tension artérielle et la glycémie. Plus cet indice est élevé, meilleure est la santé cardiovasculaire et plus le risque de maladie cardiovasculaire est faible. Cela ne devrait pas être une surprise, car de nombreuses études antérieures ont établi qu'une meilleure santé cardiovasculaire est bonne pour le cerveau et retarde le vieillissement cognitif. Dans le milieu, cette étude constitue un jalon important parce qu'elle aborde le territoire inexploré du rôle des gènes et de l'environnement dans la relation entre les facteurs de risque cardiovasculaire et le déclin cognitif. 

Des jumeaux parfaitement identiques

Les chercheurs ont étudié des frères jumeaux du registre Vietnam Era Twin (VET) pour analyser la relation entre la santé cardiovasculaire et la performance cognitive qui peut s'expliquer par la génétique, l'exposition et le comportement des parents par le sang. Les résultats montrent chez les jumeaux un lien certain entre la santé cardiovasculaire et cognitive, selon Viola Vaccarino, professeure de recherche cardiovasculaire à l’université américaine d’Emory, en Géorgie, et actrice principale de l’étude. “Les analyses suggèrent en outre que les facteurs familiaux partagés par les jumeaux expliquent une grande partie de l'association et pourraient donc être importants pour la santé cardiovasculaire et cérébrale.” Les chercheurs ont approfondi l'étude pour déterminer si la relation entre la santé cardiovasculaire et la fonction cognitive était différente entre les jumeaux identiques (qui proviennent du même embryon) et les jumeaux fraternels (qui résulte de deux ovules différentes). Il s'agissait de savoir si les facteurs familiaux étaient déterminés par la génétique ou l'environnement. Les études sur les jumeaux aident les chercheurs à déterminer les différences en l’inné et l’acquis. Les jumeaux identiques partagent l’intégralité de leur matériel génétique tandis que les jumeaux fraternels n’en partagent que la moitié. 

Les chercheurs ont constaté que l'association intracouple entre le SCVI et la santé cérébrale était semblable chez les jumeaux identiques et fraternels. Cela signifie que le SCVI et la santé du cerveau sont déterminés en grande partie par l'environnement familial, le statut socioéconomique précoce, l'éducation et le rôle parental plutôt que par la génétique. Cela a de grandes implications dans la prévention des maladies du cerveau et du cœur. Le co-auteur de l'étude, Ambar Kulshreshtha, professeur adjoint de médecine familiale et préventive à l’université d’Emory, est d'avis que l'amélioration de la santé cardiovasculaire des gens peut réduire l'incidence de la démence et des maladies du cœur. Ce qui est bien, c'est que la santé cardiovasculaire peut être modifiée, par conséquent, la prévention des facteurs de risque cardiovasculaire et l'adoption d'un mode de vie sain dès les premiers stades de la vie peuvent favoriser la santé cardiovasculaire et cognitive. Raison de plus pour que les parents s'assurent que leurs enfants aient un mode de vie sain. 

D'autres raisons de rester en forme

Deux études publiées dans le Journal of the American Medical Association, montrent que la santé cardiovasculaire idéale est associée à une meilleure santé cérébrale. L'étude de cohorte menée auprès de la population française a montré que les personnes âgées de 65 ans et plus ayant de meilleurs marqueurs SCVI présentaient un risque moindre de démence et de déclin cognitif que celles ayant moins de mesures idéales de SCVI. Les chercheurs soutiennent que tout changements apportés au mode de vie, peu importe l’âge, peuvent être bénéfiques pour la santé du cerveau. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité