Publicité

QUESTION D'ACTU

Accouchement

Jumeaux : l’accouchement naturel préférable à la césarienne

Lorsqu’il est possible, l’accouchement par voie basse induit moins de complications que la césarienne, dans les grossesses gémellaires.

Jumeaux :  l’accouchement naturel préférable à la césarienne mvaligursky/Epictura

  • Publié 06.06.2017 à 11h28
  • |
  • |
  • |
  • |


La mortalité néonatale, c’est-à-dire pour les nouveau-nés de moins de 27 jours, est entre cinq et dix fois plus élevée chez les jumeaux. Hypertension, retard de croissance, accouchement prématuré, décollement placentaire, mauvais placement du cordon ombilical…

Ces complications poussent parfois les médecins et les parents à préférer la césarienne comme méthode d’accouchement, jugée plus sûre pour ces grossesses à haut risque.

Mais cette idée n’est pas nécessairement judicieuse, estiment des chercheurs de l’Inserm, de l’université Paris-Descartes et de l’AP-HP. Le taux de complications serait même plus élevé après une césarienne programmée qu’après une tentative d’accouchement par voie basse, pour les enfants nés entre la 32e et la 37e semaine de grossesse.

Mortalité doublée

Au sein d’une étude nommée JUMODA, dont les résultats paraissent dans Obstetrics and Gynecology, plus de 8 800 femmes enceintes de jumeaux ont été recrutées en France, entre février 2014 et mars 2015. Parmi celles qui avaient planifié une césarienne, la mortalité d’au moins un des deux enfants s’est élevée à 5,2 %, contre seulement 2,2 % pour les planifications d’accouchement vaginal (même si 20 % de ces derniers ont fini par une césarienne).

Si ces résultats sont différents de ceux observés jusqu’à présent, c’est en raison des différences dans les méthodes d’accouchement entre la France et les pays anglo-saxons, où la plupart des études sur le sujet avaient jusqu’alors été menées, estime le Pr Thomas Schmitz, gynécologue-obstétricien à l’hôpital Robert-Debré, à Paris, et l’un des auteurs de l’étude.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un choix éclairé

Même si la césarienne reste une solution de secours parfois incontournable, ces résultats, obtenus dans le cas où le premier bébé était en position tête en bas, jouent en faveur d’un accouchement par voie basse, qui semble deux fois moins risqué.

De plus, les recherches sur le microbiote ont montré que le contact du bébé avec les bactéries vaginales de sa mère, au moment de la naissance, déclenche de nombreux mécanismes immunitaires, essentiels pour la santé à long terme.

« Le message que nous souhaiterions faire passer aux patientes enceintes de jumeaux, est que la grossesse gémellaire n’est pas en soi une indication d’accouchement par césarienne, explique le Pr Thomas Schmitz. Il nous semble important que les patientes enceintes de jumeaux soient informées de ces résultats afin qu’elles puissent discuter au mieux avec leur obstétricien de leur voie d’accouchement. »

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité