Publicité

QUESTION D'ACTU

Surprise!

Hydratation : l'eau ne serait pas la boisson la plus efficace

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'eau n'est pas la boisson la plus efficace pour s'hydrater sur le long terme. Riche en gras, en protéine et en sodium, le lait en revanche, serait champion en la matière. 

Hydratation : l'eau ne serait pas la boisson la plus efficace Koldunova_Anna/iStock

  • Publié 04.10.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà qui va en surprendre plus d’un. Alors qu’on nous répète à longueur de journée de boire le plus d’eau possible pour avoir une belle peau, éviter les infections urinaires, les gueules de bois ou les colites néphrétiques, elle ne serait pas la boisson la plus hydratante sur le long terme. Selon une étude parue en 2015 dans The American Journal of Clinical Nutrition et relayée par CNN fin septembre, en lendemain de soirée ou pendant un vol long courrier, mieux vaudrait boire du lait. Riche en gras, en protéine et en sodium, il reste bien plus longtemps dans le corps.

En Écosse, Ronald Maughan, professeur à la St. Andrews' School of Medicine, et ses collègues ont étudié 13 différentes boissons afin de déterminer laquelle était la plus hydratante. Pour ce faire, ils ont suivi le débit urinaire de 72 volontaires masculins en bonne santé, physiquement actifs et âgés de 18 à 35 ans. Résultat : le lait écrémé arrive en tête.

Bien que l’eau fasse un excellent travail d’hydratation et agisse immédiatement sur le corps, il manque quelques ingrédients clés pour qu’elle fonctionne vraiment efficacement dans l’organisme, expliquent les chercheurs. A cause du manque de gras, de sel et de sucre, quand nous buvons de l’eau, elle se vide presque immédiatement de l’estomac et s’absorbe dans la circulation sanguine.

Une tasse de café aurait des effets similaires à ceux de l’eau

"Si vous buvez de l'eau et que, dans les deux heures qui suivent, votre débit urinaire est vraiment élevé et que (votre urine) est claire, cela signifie que l'eau ne reste pas bien à l'intérieur", explique David Nieman, professeur de santé publique à la Appalachian State University et directeur du Human Performance Lab au North Carolina Research Campus au TIME au sujet d’une précédente étude sur le sujet. "Il n'y a aucune vertu à ce genre de consommation."

En revanche, la teneur matières grasses, en protéines, en sel et en sucre du lait aide à enrober l'estomac quand il est bu. Le sodium permet quant à lui d’agir comme une éponge, en réduisant la production d’urine et en conservant l’eau plus longtemps.

Quant au café, sa qualité d’hydratation dépend de la quantité que vous consommez. D’après les chercheurs, un café contient environ 80 milligrammes de caféine. Une tasse bue donnerait les mêmes résultats que de l’eau. Et, si vous vous interrogez sur la capacité d’hydratation de l’alcool, là encore, tout dépend de la quantité absorbée. "La bière entraînerait moins de pertes d'eau que le whisky, parce que vous ingérez plus de liquide avec la bière. Les boissons avec de l'alcool fort déshydratent, pas les boissons alcoolisées diluées", explique Ronald Maughan.

Des implications pour les athlètes

Enfin, au risque d’en décevoir plus d’un, les sodas et les jus de fruit ne sont absolument pas recommandés pour s’hydrater car ils contiennent beaucoup trop de sucre.  S’ils peuvent passer plus de temps dans l’estomac et se vider plus lentement que l’eau ordinaire, une fois ces boissons dans l’intestin grêle, leur concentration élevée de sucres se dilue pendant un processus physiologique appelé osmose. Ce processus "tire" l'eau du corps dans l'intestin grêle pour diluer les sucres contenus dans ces boissons. Or, tout ce qui se trouve à l'intérieur de l'intestin est techniquement à l'extérieur de votre corps.

Mais cette étude a surtout des implications pour les athlètes. Le commun des mortels peut continuer à boire de l’eau sans problème, assurent les chercheurs. "Si vous avez soif, votre corps vous dira de boire davantage. Mais pour les athlètes qui s'entraînent sérieusement dans des conditions chaudes avec des pertes de sueur élevées, ou pour quelqu'un dont la fonction cognitive peut être négativement affectée par de longues heures de travail sans pauses boisson, l'hydratation devient un problème critique", explique Maughan.

"Cette étude confirme beaucoup de choses que nous avions déjà. Les électrolytes, comme le sodium et le potassium, contribuent à une meilleure hydratation tandis que les calories contenues dans les boissons entraînent une vidange gastrique plus lente, et donc une miction plus lente", conclut la diététicienne Melissa Majumdar, extérieure à ces travaux, à CNN.

Rappelons toutefois que le lait n’est pas idéal pour tous. S’il est recommandé aux enfants pour favoriser leur croissance et renforcer leur os, de nombreux adultes le digèrent très mal. Outre les problèmes d’intolérance, ce breuvage est une source polémique éternelle dans la communauté scientifique. Certaines études ont montré un lien entre une trop grande consommation de lait et le développement du diabète de type 1. D’après l’école de santé publique d’Harvard, les hommes consommant plus d’une portion de lait entier par jour auraient plus de risque de souffrir du cancer de la prostate. Qui plus est, selon des travaux menés sur plus de 100 000 personnes sur vingt ans, les femmes buvant plus de trois verres de lait par jour (680 ml) ont un risque de décès 90 % plus élevé et un risque de fracture de la hanche 60 % plus élevé par rapport à celles qui boivent moins d’un verre par jour. Aussi, à moins de courir un marathon, reste à l’eau !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité