Publicité

QUESTION D'ACTU

Conception

Boire de l’alcool est également déconseillé aux futurs pères

Les deux futurs parents devraient éviter de boire de l’alcool avant la conception d'un enfant. Et cela, pour éviter les malformations cardiaques congénitales. C'est la conclusion d'une nouvelle étude, publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology,

Boire de l’alcool est également déconseillé aux futurs pères vadimguzhva / istock

  • Publié 04.10.2019 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il n’y a pas que la future mère qui doit bannir l’alcool de ses habitudes. En effet, le père pourrait également être responsable des malformations cardiaques congénitales du bébé. Selon une nouvelle étude, publiée dans la revue European Journal of Preventive Cardiology, chaque parent devrait arrêter la consommation d’alcool avant la conception.

"La consommation occasionnelle ou excessive d’alcool par les futurs parents est un comportement à risque, qui non seulement peut augmenter les chances que leur bébé naisse avec une malformation cardiaque, mais qui nuit également beaucoup à leur propre santé", estime le Dr Jiabi Qin, auteur de l’étude et chercheur à l’Université de Changsha, en Chine.

Un risque accru chez les hommes

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont compilé 55 études publiées entre 1991 et 2019, recensant 41 747 bébé atteints de cardiopathie congénitales et 297 587 sans malformation cardiaque. Ainsi, la consommation d’alcool trois mois avant la grossesse ou au cours du premier trimestre était associée à un risque accru de cardiopathie congénitale de 44% chez les pères, contre 16% chez les mères. En cas de consommation excessive d’alcool, c’est-à-dire à partir de cinq verres ou plus à chaque fois, le risque de cardiopathie congénitale était accru de 52% chez les hommes et 16% chez les femmes. À la lumière de ces résultats, l’équipe scientifique conseille aux couples qui essaient d’avoir un bébé d’arrêter de boire de l’alcool au moins six mois avant la conception pour les futurs pères, et un an avant pour les futures mères.

1,35 million de bébés touchés chaque année

Les malformations cardiaques congénitales sont les anomalies les plus courantes. Chaque année, environ 1,35 million de bébés naissent avec. Ce type de malformation peut, dans le futur, augmenter le risque de maladie cardiovasculaire. Auparavant, les études portant sur le lien entre alcool et malformations à la naissance étaient uniquement concentrées sur le rôle de la mère. La présente étude est la première analyse d’ampleur à se concentrer sur le père. Toutefois, les chercheurs précisent qu’il s’agit d’une étude d’observation. Elle n’établit pas de cause, et n’indique pas non plus que la consommation paternelle d’alcool soit plus nocive pour le coeur du foetus que celle de la mère.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité