Publicité

QUESTION D'ACTU

Urgence

Crise cardiaque : il faut appeler les secours dés les premiers symptômes

Le délai maximum pour la bonne prise en charge d'une crise cardiaque est de 2 heures. C'est ce que rappelle une étude qui montre que ce délai est souvent beaucoup plus long pour les patients chez lesquels les symptômes sont apparus progressivement. 

Crise cardiaque : il faut appeler les secours dés les premiers symptômes eggeeggiiew/iStock

  • Publié 12.09.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a urgence ! Les symptômes d'une crise cardiaque justifient toujours une prise en charge dans les délais les plus courts. La recommandation est même très précise : au-delà de 2 heures après la crise, il est non seulement difficile de garantir un traitement donnant de bons résultats mais surtout le risque de décès est beaucoup plus important.

Pourtant, une étude réalisée par la Société Européenne de Cardiologie et publiée le 12 septembre dans l'European Journal of Cardiology Nursing montre que ce délai avant la prise en charge est parfois beaucoup plus long. Des patients -notamment ceux dont les symptômes sont apparus progressivement- peuvent attendre jusqu'à 8 heures avant d'obtenir une aide médicale ! Et pour ceux dont les symptômes sont apparus soudainement, le délai est tout de même de 2,6 heures.

"Les symptômes graduels ne sont pas pris au sérieux"

Alors que les symptômes soudains se caractérisent par une douleur brutale et intense, les symptômes progressifs peuvent être simplement un léger inconfort qui s'aggrave lentement. Et pourtant "les deux constituent une urgence médicale et nécessitent une aide très rapide", rappelle le Dr Sahereh Mirzaei, auteur de l'étude menée à l'université de l'Illinois à Chicago, en déplorant que ce travail "montre que les symptômes graduels ne sont pas pris au sérieux".

L'analyse a porté sur 474 patients se présentant aux urgences avec un symptôme coronarien aigu (infarctus du myocarde et angor instable). Les caractéristiques des symptômes et le temps écoulé entre leur apparition, l'intervention des secours et l'arrivée des patients aux urgences ont été évalués à l'aide d'un questionnaire.

Un écart médian de 4 heures entre les premiers signes et l'arrivée à l'hôpital

Résultat : alors que les symptômes étaient apparus soudainement chez 56% des patents et de façon plus progressive chez 44% (les femmes demandant l'aide d'un médecin plus rapidement que les hommes en présence d'une douleur aigüe) , l'écart médian entre l'apparition des premiers signes et l'arrivée à l'hôpital était de 4 heures. Et seulement 45% des patients avaient appelé une ambulance, 52% ayant choisi d'utiliser leur propre moyen de transport pour se rendre à l'hôpital.

"Les symptômes du syndrome coronarien aigu ne sont pas spécifiques et leur interprétation est souvent difficile. Mais les douleurs thoraciques sont souvent des signes avant-coureur du blocage d'une artère. Ces douleurs ne doivent pas être ignorées, les symptômes pouvant inclure également des douleurs à la gorge, au cou, au ventre et aux épaules souvent accompagnées de nausées et de sueurs froides. Dans cette situation, les patients doivent contacter les services d'urgence immédiatement", rappelle le Dr Mirzaei.

Les symptômes peuvent apparaître à la suite d'un effort

Parmi les patients ayant fait l'objet de cette étude, les symptômes étaient apparus dans 54% des cas à la suite d'un effort. "Les hommes présentant de multiples facteurs de risque tels que l'hypertension, le diabète, un taux de cholestérol élevé ou des antécédents familiaux de cardiopathie doivent être conscients que la douleur à la poitrine ou l'inconfort après l'effort peuvent être les signes d'une crise cardiaque", souligne le Dr Sahereh Mirzaei.

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/710-Infarctus-du-myocarde-empecher-les-cellules-du-coeur-de-mourir

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité