Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé connectée

Crise cardiaque : Toyota veut les détecter au volant

Le constructeur automobile japonais Toyota prévoit d'équiper ses véhicules d'un système capable de dépister les crises cardiaques. 

Crise cardiaque : Toyota veut les détecter au volant Man64

  • Publié 24.06.2017 à 20h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Les voitures Toyota pourraient bientôt devenir des objets de santé connectée. En effet, le constructeur automobile japonais travaille actuellement sur la mise en point d’un outil pour protéger la santé du conducteur et détecter les éventuelles crises cardiaques.

Les recherches ont lieu au sein du centre de recherche collaborative sur la sécurité de Toyota, en association avec l’université du Michigan (Etats-Unis). Le dispositif « anti crise cardiaque » fonctionnerait grâce à l’introduction de capteurs ultra fins placés dans le volant, le siège et la ceinture de la voiture. Ces points clés permettraient d’éviter les fausses alertes, qui pourraient par exemple être provoquées par les vibrations du véhicule.

Grâce à cette installation, le véhicule pourrait se garer et prévenir les secours en toute autonomie, projette Toyota. Le constructeur envisage d’utiliser les électrocardiogrammes des hôpitaux afin de mettre en place un système automatique fiable et précis, capable de prédire les crises cardiaques. 

 

Absence de campagne de sensibilisation

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’infarctus du myocarde (ou crise cardiaque) reste la première cause de décès dans le monde. En 2013, l’Inserm recensait environ 120 000 infarctus du myocarde par an en France, avec un taux de mortalité annuel estimé à 15 %.

Une récente étude française menée fin 2015 montre cependant que le taux de mortalité à l’hôpital a continué de baisser depuis 2010, à l’exception des femmes de moins de 60 ans. En revanche, l’étude met en lumière des points négatifs. Le délai d’appel après les premiers symptômes augmente à nouveau alors qu’il n’avait cessé de baisser entre 2000 et 2010, passant de 120 minutes à 74 minutes. L’une des raisons de cette évolution négative est l’absence de campagne de sensibilisation.

Toute douleur brutale dans la poitrine doit faire évoquer un infarctus du myocarde. En particulier s’il y a des antécédents d’angine de poitrine et des facteurs de risque associés. Chez la femme, le diabétique ou le sujet âgé, la douleur de la poitrine peut être absente et il faut évoquer un infarctus devant un malaise, un essoufflement soudain, des sensations inhabituelles dans le bras gauche associées à une fatigue brutale et inexpliquée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité