Publicité

QUESTION D'ACTU

De l'importance du "oui"

Le mariage, une bonne protection contre la démence

D'après une nouvelle étude américaine, être marié permettrait de lutter contre les risques de démence. Etre séparé, divorcé, en concubinage ou veuf affecterait au contraire davantage les hommes.  

Le mariage, une bonne protection contre la démence Ljupco/iStock

  • Publié 03.09.2019 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà qui en encouragera peut-être certains qui hésitaient à franchir le cap. Si le mariage a moins la cote en France depuis une cinquantaine d’années (235 000 couples se sont engagés en 2018 contre 416 521 en 1972), il semblerait pourtant qu’il soit très bénéfique pour la santé. D’après une étude parue cet été dans The Journals of Gerontology, il permettrait, entre autre, de lutter contre la démence. 

Pour en arriver à cette conclusion, des scientifiques de l’Université du Michigan (Etats-Unis) ont utilisé les données de la Health and Retirement Study menée de 2000 à 2014. Ils ont ainsi analysé les profils de 15 379 participants (6 650 hommes et 8 729 femmes) âgés d’au moins 52 ans et ne présentant aucun signe de démence. Ils les ont séparés en plusieurs catégories : séparé/divorcé, en concubinage, veuf et jamais marié. 

Ils ont ainsi pu constater que les personnes non mariées avaient beaucoup plus de risque de développer une démence au cours de la période étudiée que les autres. Et ce, peu importe leur statut. Dans le détail, les hommes semblaient plus affectés.           

"L’énorme influence du mariage"

"L'état matrimonial est un facteur important mais négligé de risque social et de protection contre la démence", commente la chercheuse Hui Liu, qui a conduit l’étude. "Cette recherche est importante parce que le nombre de personnes âgées célibataires aux États-Unis continue d'augmenter, car les gens vivent plus longtemps et leurs antécédents matrimoniaux deviennent plus complexes", poursuit-elle.

"Ces résultats seront utiles aux décideurs et aux professionnels de santé qui cherchent à mieux identifier les sous-populations vulnérables et à concevoir des stratégies d'intervention efficaces pour réduire le risque de démence", concluent les chercheurs.

Cette étude n’est pas la première à insister sur l’importance du lien matrimonial pour la santé des personnes âgées. Une étude menée par l’Université d’Emory a par exemple démontré que les personnes non mariées avaient plus de risques de mourir d’une maladie cardiaque. "J'ai été surpris par l'influence énorme du mariage. Le soutien social qu'apporte le mariage, et peut-être d'autres avantages d'être accompagné, sont importants pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires", commentait l’un de ces auteurs, le Dr Arshed Quyyyumisaid, de l'Université Emory.

L’animal de compagnie serait également très bénéfique pour la santé   

Mais si vous êtes plus branchés animaux que personnes, cela marche aussi. De nombreuses recherches ont également montré que le fait de posséder un animal de compagnie, et surtout un chien, permettait de relâcher la pression et de favoriser d’activité physique et l’interaction sociale. Cela protégerait ainsi contre la dépression et aurait des effets très bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Ces études d’autant plus intéressantes que la démence est un véritable enjeu de santé mondial. 50 millions de personnes en sont actuellement atteintes aux quatre coins du globe et près de 10 millions de nouveaux cas apparaissent chaque année. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui en fait une "priorité de santé publique" en 2017, il s’agit de l’une des principales causes de handicap et de dépendance parmi les personnes âgées.

En effet, ce syndrome se caractérise par une altération de la fonction cognitive. Il affecte la mémoire, le raisonnement, l’orientation, le calcul, la capacité d’apprentissage, le langage ou encore le jugement, ce qui rend le quotidien des malades extrêmement difficile.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité