Publicité

QUESTION D'ACTU

Tabagisme

Cigarette électronique : une première mort annoncée aux Etats-Unis

La mort d’un patient dans l’état de l’Illinois aux Etats-Unis pourrait être la première liée à l’utilisation de la cigarette électronique, selon les autorités.

Cigarette électronique : une première mort annoncée aux Etats-Unis diego_cervo/istock

  • Publié 26.08.2019 à 14h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon une dépêche de l’Associated Press reprise par le New York Times, les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi qu’un patient de l’état de l’Illinois est mort des suites d’une grave maladie des poumons contractée après avoir "vapoté". Cette mort est considérée comme la première liée à l’utilisation de la cigarette électronique, habitude devenue commune chez les adolescents et jeunes adultes. 

Selon le Département de santé publique de l’Illinois, le patient aurait été hospitalisé parce qu’il serait tombé malade après avoir inhalé de la fumée de cigarette électronique. Aucune autre information n’a été divulguée sur la victime. 

193 patients atteint de maladies pulmonaires sévères dans 22 états

Dans un communiqué, les Centres de prévention des maladies souligne que 193 personnes dans 22 états des Etats-Unis ont contracté des maladies pulmonaires sévères après avoir vapoté. Cependant, il est précisé qu’aucune cause claire n’a encore été identifiée et que ces cas restent des "cas potentiels" qui sont toujours en cours d’investigation. 

Ces patients sont des adolescents ou jeunes adultes qui ont utilisé des cigarettes électroniques ou d’autres dispositifs de vapotage. Les médecins parlent de maladies ressemblant à des brûlures dues à l’inhalation avec des poumons réagissant à des substances corrosives. 

"La gravité des maladies est alarmante"

"La gravité des maladies dont sont atteints les patients est alarmante et nous devons faire passer le mot qu’utiliser des cigarettes électroniques peut être dangereux," explique le Dr Ngozi Ezike du Département de santé publique de l’Illinois.

La cigarette électronique est encore considérée comme une alternative au tabagisme, moins dangereuse que les cigarettes classiques. Mais les autorités sanitaires sont inquiètes quant à son utilisation par des jeunes. Certaines contiennent des substances nocives tels que des produits chimiques aromatisants ou des huiles au THC (la substance active de la marijuana). Un nombre important des cas de personnes malades a vapoté des produits à base de THC. 

Tester l'impact avant d'autoriser la vente

Pour Matthew Myers, à la tête de l’association Campaign for Tobacco-Free Kids, ces maladies soulignent les raisons pour lesquelles la Food and Drug Administration devrait d’abord tester l’impact des cigarettes électroniques sur la santé avant d'autoriser leur vente au public.

En 2017, les vapoteurs français âgés de 18 à 75 ans ont quasiment tous une expérience avec le tabac, en tant que fumeurs actuels ou ex-fumeurs. Selon Santé Publique France, 32,8% des habitants de notre pays déclarent avoir expérimenté la cigarette électronique, 3,8% vapotent occasionnellement et 2,7% le font quotidiennement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité