Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie

Anxiété préopératoire : la musique pourrait remplacer les sédatifs

Beaucoup sont angoissés juste avant de subir une opération. La réponse courante est l’usage de sédatifs, mais les effets secondaires sont nombreux. Pour remplacer ces médicaments, des chercheurs ont trouvé une alternative… musicale.

Anxiété préopératoire :  la musique pourrait remplacer les sédatifs Artfully79 / istock

  • Publié 29.07.2019 à 11h05
  • |
  • |
  • |
  • |


L’idée de "passer sur le billard" ou d’être anesthésié en angoisse plus d’un à l’hôpital. Pour soulager cette anxiété préopératoire, il est courant de prescrire des sédatifs au patient en question. Sauf que les effets secondaires de ces médicaments peuvent être nombreux sur la respiration, la circulation sanguine et même l’humeur.

Puisque l’on dit que la musique adoucit les moeurs, un certain nombre de chercheurs ont analysé le pouvoir de la musique sur l’anxiété. En 2013 par exemple, une revue de 26 essais concluait qu’elle pouvait avoir un "effet bénéfique" sur l’anxiété préopératoire. Mais dans la présente étude, publiée dans la revue Regional Anesthesia & Pain Medicine, les chercheurs comparent, pour la première fois, les effets de la musique à ceux des anxiolytiques sur l’anxiété.

Quelle musique pour l’hôpital ?

Ce n’est pas n’importe quelle musique qui serait capable de calmer un patient avant une opération. Comme l'expliquait le Southern Medical Journal en 2012, il doit s’agir d’une chanson sans parole, sans changement significatif de tempo ou de rythme et à 60 battements par minute. Le groupe Marconi Union a créé une chanson en partenariat avec des thérapeutes

Afin de mener cette étude, les chercheurs ont divisé 157 participants adultes en deux groupes. Dans le premier groupe, les patients ont reçu des injections de benzodiazépines trois minutes avant l’anesthésie, le temps que le médicament atteigne son efficacité maximale selon les chercheurs. Dans le second groupe, les patients ont écouté une piste musicale de trois minutes à l’aide d’écouteurs antibruit. 

Des patients tout aussi apaisés

Pour estimer les niveaux d’anxiété, les auteurs de l’étude ont utilisé une échelle qui comprenait six énoncés simples. Les patients devait noter ces énoncés sur une échelle de 1 à 4. Chaque participant devait également évaluer sa satisfaction sur 10 points.

Les chercheurs ont constaté, non sans surprise, que les effets sur l’anxiété préopératoire étaient similaires. Toutefois, les patients qui ont écouté la musique étaient globalement moins satisfaits. Pour les chercheurs, cela pourrait venir de leur frustration de ne pas avoir pu choisir leur propre chanson. De plus, la communication entre les patients et les médecins étaient plus difficiles, notamment à cause des écouteurs antibruit.

Malgré ces résultats encourageants, d’autres étapes sont à franchir, notamment pour palier ce manque de communication.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité