Publicité

QUESTION D'ACTU

Des grenouilles dans la gorge

Comment le stress fait dérailler la voix des anxieux lors d'une prise de parole en public

Si votre voix déraille quand vous prenez la parole en public, cela serait dû à des activations cérébrales causées par le stress, révèle une nouvelle étude américaine.  

Comment le stress fait dérailler la voix des anxieux lors d'une prise de parole en public Aleutie/iStock

  • Publié 26.07.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La glossophobie ou peur de parler en public est un phénomène qui touche de très nombreuses personnes. Si le degré d’angoisse varie bien évidemment d’un individu à l’autre, à échelle globale, 75% de la population appréhenderait de parler en public. Mais pour les gens qui paniquent vraiment, cette phobie s’accompagne de nombreux symptômes handicapants tels que des bredouillements, la sensation que l’on a des grenouilles dans la gorge, une transpiration excessive ou encore la nausée. D’après des chercheurs américains, dans des situations pareilles, les problèmes de voix seraient dus à des activations cérébrales causées par le stress. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Brain Imaging and Behavior

Maria Dietrich, spécialiste du langage à l’Université du Missouri (Etats-Unis), s’est servie de la Trait Theory of Voice Disorders souvent utilisée pour comprendre les désordres fonctionnels de la voix. Elle et son équipe ont demandé à des jeunes femmes de leur préparer un discours de cinq minutes pour leur expliquer pourquoi elles étaient les meilleures candidates pour le job. Cela a servi de facteur de stress alors que les participants devaient lire des phrases sans qu’on leur demande jamais de déclamer leur speech. 

Les chercheurs ont ensuite collecté des échantillons de salive pour étudier le cortisol, l’hormone du stress, avant le test puis environ 50 minutes après. Au cours de l’étude, les participantes ont du répondre à une série de questions sur leur état émotionnel. Pendant ce temps, les chercheurs ont étudié leur cerveau par IRM afin d’analyser leur activité cérébrale et de voir comment elles impactait la parole avec et sans préparation du discours stressant. 

"Les plus introvertis sont plus susceptibles d’avoir des réactions liées aux stress quand ils parlent"

Résultat : les chercheurs ont observé des différences dans les activités cérébrales induites par le stress lié au speech. Les participantes qui avaient les taux de cortisol les plus élevés présentaient également une activité cérébrale qui impactait la région du larynx. Elles avaient par ailleurs des scores plus faibles d’extraversion. Ainsi, les activités cérébrales engendrées par le stress pourraient conduire à problèmes vocaux tels qu’une dysphonie de tension musculaire, un trouble venant d’une tension musculaire excessive ou altérée dans et autour de la boite vocale changeant le son ou la perception de la voix. 

"Pour beaucoup, parler en public peut être une situation stressante (…) Nous savons que le stress peut déclencher des changements physiologiques tels qu’une tension musculaire et que cela peut impacter notre discours. Ces nouvelles découvertes vont aider les chercheurs à mieux comprendre la relation entre le stress et le contrôle vocal et nous permettront de repérer les activations cérébrales qui impactent les voix afin d’identifier de meilleurs traitements pour ces troubles", explique Dietrich. 

"Nos découvertes correspondent aux théories selon lesquelles les caractéristiques vocales sont liées à la personnalité", poursuit-elle. Et de préciser : "Ceux qui sont plus introvertis sont plus susceptibles d’avoir des réactions liées aux stress quand ils parlent et leur cerveau enregistre ce stress, ce qui pourrait impacter le contrôle de leur voix". 

La sophrologie ou la TCC pour aider les anxieux 

Si vous faites partie de ces personnes, la chercheuse a quelques conseils pour vous. Premièrement, pas de panique si l’audience ne sourit pas ou ne rit pas à vos blagues. Ce n’est pas parce que les gens ne réagissent pas qu’ils vous jugent. Souriez de l’intérieur et rappelez vous de respirer : une grande inspiration peut aider à calmer les nerfs. Enfin, ne culpabilisez pas car vous vous sentez nerveux. C’est naturel et cela peut arriver à tout le monde. Même les plus grands acteurs et les meilleurs orateurs ont déjà ressenti cela. Rappelez-vous, 75% de la population angoisse à l’idée de parler en public. 

C’est pourquoi de nombreuses organisations internationales existent telles que Toastmasters International, POWERtalk International ou Association of Speakers Clubs pour aider les gens à améliorer leur allocution. En France, de nombreux cours de parole en public sont proposés par des institutions comme les Cours Florent ou le CFPJ (communication et médias). L’Emotional Freedom Technique, une pratique psycho-corporelle fondée aux États-Unis en 1993, la sophrologie, la psychothérapie ou encore la thérapie cognitivo-comportementales (TCC) peuvent également être des alternatives efficaces. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité