Publicité

QUESTION D'ACTU

Suivez le guide

Détox émotionnelle : 5 conseils pour lâcher prise pendant les vacances

Alors que de nombreux Français ont dû mal à lâcher prise pendant les vacances, Pourquoi Docteur offre ici cinq conseils détox à l'efficacité scientifiquement prouvée. 

Détox émotionnelle : 5 conseils pour lâcher prise pendant les vacances Zulman/iStock

  • Publié 16.07.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les grandes vacances arrivent, de nombreux Français redoutent de partir. Car d’après un sondage réalisé par Qapa ce mois-ci, 67% des personnes ne parviennent pas à décrocher de leur travail pendant les congés. Les femmes sont les plus stressées puisque 73% d’entre elles continuent à être obsédées par leur soucis professionnels contre 61% des hommes. Afin de venir à bout de ces angoisses, Pourquoi Docteur vous propose cinq méthodes pour lâcher prise et vous ressourcer cet été. 

1 / Adoptez une bonne alimentation 

L’année a été dure et vous vous sentez déprimé ? Une solution facile existe pour jouer sur votre humeur : changez votre alimentation. Un régime alimentaire sain vous permettra de vous sentir bien votre corps et par extension bien dans votre tête. 

Pour retrouver le moral en apportant au cerveau les nutriments nécessaires à son fonctionnement optimal, faites le plein d’Oméga-3 (présents dans le poisson et l’huile d’olive) et de vitamines du groupe B (on les trouve surtout dans les légumes verts ou les produits à base de grains entiers). Adoptez une alimentation riches en tryptophane (riz complet, légumineuses, crucifères, oeufs, produits laitiers, viandes, poissons gras, chocolat noir, bananes, noix et graines) et évitez les produits raffinés (de nombreux sels, sucres, céréales et huiles) où les précieux minéraux et les fibres des aliments ont été retirés. Ces derniers n’apportent donc que des calories vides, inutiles à l’organisme, voire néfastes. 

Enfin, banissez les produits ultra transformés de votre alimentation, tels que les chips, biscuits, gâteaux industriels, crèmes glacées, boissons gazeuses, nuggets de poulet, poisson pané et autres plats congelés prêts à la consommation. Outre la prise de poids et leurs impacts négatifs sur le cerveau, ces aliments augmenteraient le risque de décès par maladie cardiovasculaire. 

2/ Pratiquez une activité physique régulière

Faire de l’exercice régulièrement et lutter contre la sédentarité aide à se sentir bien dans sa peau. De nombreuses études montrent les bienfaits du sport sur le moral et le bien-être. D’après des travaux publiés en janvier dans la revue JAMA Psychiatrie, "des calculs approximatifs suggèrent que le remplacement de la position assise par 15 minutes d'une activité cardiaque comme la course à pied, ou par une heure d'activité modérée telle que la marche, est suffisant pour diminuer le risque de dépression".  

Lors d’un programme détox, l’idéal est de mélanger des pratiques relaxantes comme le yoga, ou favorisant le renforcement musculaire comme le Pilates à des activités comme le cardio training par le biais d’un vélo d’appartement, d’une course sur tapis ou d’une marche sportive. Si vous préférez vous exercer sur un vélo, vous pouvez alterner des périodes d’exercice à résistance basse (une minute) et à résistance plus élevée (2 minutes) au cours d’une même séance. Si vous choisissez de vous entraîner sur un tapis de course, privilégiez une allure raisonnable : 6 à 7 km/h. Au cours d’une même séance, vous pouvez alterner marche active en surface plane puis en pente ou course (1 minute) et marche (2 minutes) et allonger le temps des courses au fil des entraînements. 

3/ Tentez la méditation 

Quand vous êtes stressé, irritable ou en colère, votre système nerveux lymphatique est activé en préparation d’un combat ou d’une fuite. Au niveau hormonal, la libération de la noradrénaline et de l'adrénaline entraîne une accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, une diminution de l’activité digestive, une dilatation des bronches et une augmentation de la tension artérielle. Une pédale de frein existe toutefois : le système parasympathique. Pour l’activer, de nombreux spécialistes suggèrent la médiation (avec l’application Petit Bambou par exemple) ou encore des pratiques telles que la sophrologie ou le Tai-chi-chuan. 

Il y a quelques mois, une étude internationale parue dans la revue Psychological Reports avait par ailleurs mis en lumière les vertus de la méditation transcendantale sur la santé mentale. En travaillant avec 34 étudiants ayant tous reçu un diagnostic de stress post-traumatique et de dépression, les chercheurs ont pu constater que cette pratique, qui consiste à chanter et à se concentrer sur des mantras pour atteindre la sérénité, améliorait leur condition, diminuant notamment les symptômes dépressifs et donc la prise de médicaments.

4/ Mettez vous à l’écriture ou à la lecture de livres de développement personnel 

C’est bien connu, écrire permet de faire le tri dans ses pensées et d’extérioriser des peurs ou des émotions négatives trop longtemps enfouies en vous. Plusieurs études ont déjà démontré que l’écriture quotidienne, ne serait-ce que vingt minutes, permettait de réduire l’indice de dépression des patients. Coucher sur le papier un souvenir qui vous hante ou s’exprimer sur l’appréhension d’un évènement à venir permet de prendre du recul face au stress du quotidien. Il a notamment été prouvé que l’écriture expansive permettait d’améliorer la conscience de soi et de lutter contre les ruminations, les pensées négatives redondantes, l’anxiété et les stratégies d’évitement, toujours très nocives à long terme. Cet été, prenez donc le temps de coucher sur le papier vos pensées, vos angoisses ou même votre quotidien, dans un journal intime quotidien ou un carnet de voyage si vous êtes en vadrouille. 

Mais si écrire vous rebute, la lecture de livres de développement personnel peut également être un bon moyen de mettre à profit les vacances pour faire le point sur votre vie et ce que vous souhaitez changer (ou pas). La rédaction de Pourquoi Docteur vous recommande notamment Vous pouvez changer votre vie de Louise L. Hay, Miracle Morning de Hal Elrod, L’art du calme intérieur et Le pouvoir du moment présent d'Eckhart Tolle. 

5/ Renouez avec la nature

A l’heure actuelle, 95% de la population française vit dans un territoire sous influence urbaine et pour beaucoup de personnes, le contact avec la nature a disparu. Nos ancêtres ayant évolué pendant trois millions d’années dans une biodiversité dense peuplée d’arbres, de plantes et d’animaux, cette rupture perturbe notre cerveau émotionnel, provoquant souvent en nous des sentiments d’oppression et de suffocation particulièrement désagréables. 

En 2016, une étude parue dans la revue Health & Place avait montré que le fait de vivre au bord de la mer améliorait le bien-être des personnes, diminuant leur anxiété et leur symptômes dépressifs. Au Japon, les médecins recommandent même à leurs patients en hypertension ou présentant de trop hauts taux de cortisol (hormone du stress) des bains de forêt. 

Mais nul besoin d’aller au pays du Soleil Levant pour renouer avec la nature. D’après une étude publiée en juin dans Scientific Reports, deux heures de marche par semaine dans la nature aurait un impact à long terme sur la santé mentale et physique. Ce court laps de temps permettrait de passer des instants de qualité en compagnie de ses proches, de prendre du recul et de réduire le stress. Voilà qui paraît faisable. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité