Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Une mauvaise hygiène dentaire augmente les risques de cancer du foie

Une nouvelle étude montre qu’une mauvaise hygiène dentaire augmente significativement le risque de carcinome hépatocellulaire, la forme la plus commune de cancer du foie.

Une mauvaise hygiène dentaire augmente les risques de cancer du foie bernardbodo/istock

  • Publié 21.06.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Si vous ne faites pas attention à votre hygiène dentaire, vous augmentez votre risque de cancer du foie de 75% : c’est ce qu’a montré une étude réalisée par des chercheurs de la Queen’s University de Belfast. Basée sur l’analyse de données provenant de plus de 469 000 Britanniques, cette étude a été menée pour enquêter sur l’association possible entre santé bucco-dentaire et le risque de cancers gastro-intestinaux, incluant les cancers du foie, du côlon, du rectum et du pancréas.

"Une mauvaise santé bucco-dentaire a été associée au développement de maladies chroniques comme les maladies cardiaques, les attaques cérébrales et le diabète, explique le Dr Haydée WT Jordao du Centre of Public Health au sein de la Queen’s University de Belfast. Cependant, il n’y avait pas de preuve concrète d’un lien entre mauvaise hygiène dentaire et des cas spécifiques de cancers gastro-intestinaux, ce qui était le but de notre étude."

Aucun lien n’a été trouvé pour la majorité des cancers étudiés. Sauf pour le cancer du foie. Et le lien est significatif.

Sur les plus de 469 000 participants, environ 4 000 ont développé un cancer gastro-intestinal pendant les six ans de recherche. 13% d’entre eux avaient signalé une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Ces patients étaient majoritairement des femmes jeunes, issues d’environnements socio-économiques modestes et consommant moins de deux portions de fruits ou légumes par jour.

Plusieurs pistes d’explication

Les mécanismes biologiques à l’œuvre dans l’association entre mauvaise santé bucco-dentaire et cancer du foie restent encore incertains. Une explication possible serait le rôle supposé du microbiome oral et intestinal à l’œuvre dans le développement de la maladie.

"Le foie aide à l’élimination des bactéries dans le corps, explique le Dr Jordao. Lorsque le foie est affecté par des maladies comme l’hépatite, la cirrhose ou le cancer, ces fonctions déclinent et les bactéries survivent plus longtemps et peuvent causer plus de dégâts. Une de ses bactéries, Fusobacterium nucleatum, se développe dans la cavité buccale mais son rôle dans le cancer du foie est encore incertain. D’autres études sont nécessaires pour lier microbiome et cancer du foie."

Une autre théorie suggère que les participants avec un nombre important de dents en moins sont enclins à changer leur régime, se tournant vers des produits plus mous et potentiellement moins nourrissants, ce qui peut à terme avoir une influence sur le risque de cancer du foie.

Le cancer du foie est la sixième cause de décès dans l’Union Européenne, responsable de la mort de presque 60.000 personnes par an. La communauté scientifique considère que dans un cas sur deux, il est évitable car ses facteurs de risque sont liés à la vie quotidienne comme le surpoids, le tabagisme et la consommation d’alcool.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité