Publicité

QUESTION D'ACTU

Rigidité artérielle

Chez les jeunes, l'obésité impacte rapidement les artères

L'obésité infantile rigidifie les artères dès l'adolescence, ce qui provoque des maladies cardiovasculaires graves. 

Chez les jeunes, l'obésité impacte rapidement les artères kwanchaichaiudom / istock.

  • Publié 29.05.2019 à 17h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Les enfants obèses souffrent d’une rigidité artérielle accrue à la fin de l'adolescence, selon une nouvelle étude. "L’adolescence est une période clé pour lutter contre l'obésité, car cela permet d'améliorer la santé à long terme", explique Frida Dangardt, directrice de la recherche.  

Pour parvenir à ces constatations, 3 423 jeunes âgés de 9 à 17 ans ont été suivis. Leur masse graisseuse a été mesurée à 9, 11, 13, 15 et 17 ans. Les scientifiques ont également évalué d'autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, tels que l'hypertension artérielle ou l'hyperglycémie. Dans une certaine mesure, ces données ont été associées à une rigidité artérielle accrue à l'âge de 17 ans, mais surtout chez les personnes obèses.

Crises cardiaques et AVC

"Nous avons pu démontrer que la masse grasse en tant que telle est ce qui est le plus fortement associé à la raideur artérielle, mais qu'une mauvaise santé métabolique renforce cet effet", résume Frida Dangardt.

Point positif cependant : les enfants et les adolescents qui ont réussi à diminuer significativement leur masse graisseuse ont retrouvé une rigidité artérielle normale. "Le fait de constater, dès l'adolescence, qu'une diminution de la masse graisseuse entraîne une normalisation de la raideur artérielle est positif, car cela montre que nous pouvons faire quelque chose contre ce risque", se réjouit Frida Dangardt.

La rigidité des artères est un signe d'athérosclérose. Chez les adultes, elle entraîne des risques élevés de toutes sortes de maladies cardiovasculaires, dont les crises cardiaques et les AVC (accidents vasculaires cérébraux).

12% des enfants de grande section de maternelle en surcharge pondérale

Le nombre d’enfants et d’adolescents obèses dans le monde a été multiplié par plus de dix depuis 1975. En 2016, 124 millions de jeunes de 5 à 19 ans étaient considérés comme obèses, contre seulement 11 millions en 1975, évalue l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Malgré une stabilisation depuis 2006, la prévalence du surpoids et de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent reste élevée en France : 12% des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5% étaient obèses en 2013. Ces chiffres augmentent régulièrement avec l’âge pour atteindre près de 18% d’enfants en surcharge pondérale en CM2 et près de 4% obèses. De plus, parmi les enfants en surcharge pondérale ou obèses à l'âge de 6 ans, près de 1 sur 2 le reste en classe de troisième.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité