Publicité

QUESTION D'ACTU

Lésions des cellules nerveuses

Alzheimer : un simple test sanguin permet désormais un dépistage précoce

Mesurer le taux de la "protéine légère des neurofilaments (NF-L)" dans le sang permet de savoir à quel stade est la maladie d'Alzheimer. 

Alzheimer : un simple test sanguin permet désormais un dépistage précoce sudok1 / iStock

  • Publié 25.04.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une simple analyse sanguine peut désormais révéler s'il y a une accélération des lésions des cellules nerveuses dans le cerveau, selon une nouvelle étude. Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs ont analysé le taux d’une protéine, appelée "protéine légère des neurofilaments (NF-L)", dans des échantillons de sang de patients atteints de la maladie d'Alzheimer.

La protéine NF-L s'infiltre dans le sang

Les échantillons de sang ont été prélevés pendant plusieurs années sur 1 182 patients présentant différents degrés de troubles cognitifs et sur 401 sujets sains (groupe témoin). Lorsque les cellules nerveuses du cerveau sont endommagées ou meurent, la protéine NF-L s'infiltre dans le liquide céphalorachidien puis dans le sang.

"La mesure des lésions des cellules nerveuses se font habituellement soit via une ponction lombaire, soit via un examen IRM du cerveau. Ces méthodes sont compliquées, coûteuses et prennent du temps. Mesurer le taux de la protéine légère des neurofilaments (NF-L) dans le sang est beaucoup plus aisé", explique le directeur de l’étude Niklas Mattsson, chercheur à l'Université de Lund.

Développement d'un médicament

Concrètement, la concentration de NF-L dans le sang pourrait indiquer si un médicament anti-Alzheimer affecte réellement la perte de cellules nerveuses, quand une dose optimale du médicament a été atteinte ou si un autre médicament devrait être essayé. "Dans le cadre du développement d'un médicament, il peut être utile de détecter ses effets à un stade précoce et de pouvoir effectuer des tests sur des personnes qui ne sont pas encore à une stade avancé de la maladie d'Alzheimer", poursuit Niklas Mattsson.

Aujourd'hui incurable, la maladie d’Alzheimer résulte d’une lente dégénérescence des neurones, débutant au niveau de l’hippocampe (une structure cérébrale essentielle pour la mémoire) puis s’étendant au reste du cerveau. Elle est caractérisée par des troubles de la mémoire récente, des fonctions exécutives et de l’orientation dans le temps et l’espace. Le malade perd progressivement ses facultés cognitives et son autonomie. 900 000 personnes sont touchées en France, selon l’Inserm.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité