Publicité

QUESTION D'ACTU

Principe de précaution

Alimentation : le dioxyde de titane sera interdit en 2020

Soupçonné d'être cancérigène pour l'humain, le dioxyde de titane sera interdit dans les denrées alimentaires dès 2020.

Alimentation : le dioxyde de titane sera interdit en 2020 kiko_jimenez

  • Publié 23.04.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Qu'est-ce que le dioxyde de titane ? Généralement indiqué sous le référent E171 (ou TiO2), le dioxyde de titane est un produit soupçonné d'être cancérigène pour l'humain que l'on utilise comme additif alimentaire, dans les cosmétiques, le textile ou encore le bâtiment, "notamment pour ses propriétés d’absorption des rayons ultraviolets et son caractère colorant blanc", précise l'Anses. "Plus de 10 000 tonnes de dioxyde de titane sont produites et importées en France chaque année", ce qui en fait "l'un des 4 nanomatériaux les plus produits et importés en France".

"Pas d’éléments nouveaux permettant de lever les incertitudes"

Dans l'alimentation, le E171 est très utilisé dans les confiseries, les pâtisseries ou encore les plats cuisinés, principalement pour ses propriétés colorantes (pigment blanc) et opacifiantes. Le fait que cette substance contienne des nanoparticules d’une taille inférieure à 100 nanomètres (facilitant ainsi leur pénétration dans l’organisme) inquiète les associations de défense des consommateurs et de l’environnement depuis plusieurs années. Et pour cause.

En 2017, l’Anses a rendu un avis spécifique portant sur la toxicité orale du E171 grâce à l'étude NANOGUT menée par l’INRA, qui a montré que l’exposition chronique de rats à cet additif par voie orale serait susceptible d’entraîner des lésions colorectales précancéreuses. Au total, l'agence a passé au crible 25 études réalisées sur la toxicité du dioxyde de titane et en a conclu "qu’elle ne dispose pas d’éléments nouveaux permettant de lever les incertitudes sur l’innocuité de l’additif E171". 

Le dioxyde de titane restera autorisé dans les cosmétiques

C'est pour cette raison que le ministre de la transition écologique et solidaire François de Rugy a signé un arrêté suspendant la mise sur le marché des aliments contenant du dioxyde de titane à compter de 2020. Une interdiction répondant à un principe de précaution. "Un arrêté suspendant la mise sur le marché des denrées alimentaires contenant l’additif E171 (qui désigne le dioxyde de titane sur les emballages, NDLR) à partir du 1er janvier 2020 a été signé et sera publié dans les meilleurs délais", ont indiqué les ministères de l'écologie et de l'économie dans un communiqué commun. Néanmoins, cette loi visant uniquement les denrées alimentaires, le dioxyde de titane restera autorisé dans les cosmétiques, notamment le dentifrice et les médicaments.

"Dans l’attente d’une meilleure caractérisation du danger et des risques du E171", l'Anses "réitère ses recommandations générales sur les nanomatériaux visant notamment à limiter l’exposition des travailleurs, des consommateurs et de l’environnement, en favorisant des alternatives sûres et équivalentes en termes d’efficacité".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité