Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

Balancelle Fisher-Price, additif E319 et la dépression chez les ados

Au moins dix bébés seraient décédés à cause d'une balancelle Fisher-Price, on vous explique comment fonctionne l'additif E319 et un test génétique pourrait prédire les risques de dépression chez les ados. Voici l'essentiel de l'actualité.

Balancelle Fisher-Price, additif E319 et la dépression chez les ados ABSCENT84 /ISTOCK

  • Publié 12.04.2019 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Etats-Unis : au moins dix bébés seraient décédés à cause d'une balancelle Fisher-Price

Prudence si votre enfant a un transat de la marque Fisher-Price : les décès d’une dizaine de bébés seraient liés à l’utilisation de la balancelle Rock’n Play. La commission américaine chargée de la sécurité des produits et des consommateurs (CPSC) a publié, vendredi 5 avril, une alerte aux parents. Il faut cesser d’utiliser le produit lorsque l’enfant a plus de trois mois ou dès qu’il parvient à se retourner seul. Depuis 2015, les dix décès reconnus par la CPSC sont liés au fait que les enfants sont parvenus à se retourner tout seuls sur le transat, où ils n’étaient pas attachés, et se sont asphyxiés... Pour lire la suite, cliquez ici.

Comment fonctionne l'E319, cet additif alimentaire qui affaiblit notre système immunitaire

Connaissez-vous le butylhydroquinone tertiaire (BGQT)? À priori non. Pourtant, cet additif alimentaire est bien présent sur les étiquettes de nos aliments, sous le nom E319. On le trouve principalement dans les aliments transformés, le plus souvent surgelés ou déshydratés. Selon une étude américaine menée par des chercheurs de l’université d’Etat du Michigan, ce conservateur attaquerait notre système immunitaire et nous rendrait plus vulnérables au virus de la grippe. L’E319 est actuellement interdit au Japon. Mais ce n’est pas le cas en Europe, ni dans les autres pays du monde. En octobre 2018, l’association de consommateurs l’UFC-Que Choisir a testé et classé 300 additifs alimentaires selon leur nocivité pour la santé. L’E319 était jugé "peu recommandable". Plus d'informations dans notre article

Dépression : un test génétique pour prédire le risque chez les adolescents

Âge délicat de la vie, où prédominent les doutes, les questionnements et les recherches d’identité, l’adolescence est aussi celui du mal et de la dépression. Près de 8% des jeunes âgés de 12 à 18 ans souffriraient de cette maladie mentale, et un tiers des adolescents dépressifs feraient une tentative de suicide. Pour mieux la prendre en charge et éviter les drames, il est donc nécessaire de mieux identifier les facteurs de risque de dépression, et ce avant même l’apparition des symptômes cliniques... Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité