Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de mortinatalité

Grossesse : dormir sur le dos augmenterait le risque de mortalité à la naissance

Dormir sur le dos pendant la grossesse augmenterait de 25% le risque de mortalité à la naissance.

Grossesse : dormir sur le dos augmenterait le risque de mortalité à la naissance NataliaDeriabina/iStock

  • Publié 10.04.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Lorsqu'une femme est enceinte, à fortiori dans les derniers mois de sa grossesse, trouver une position confortable pour dormir peut devenir un vrai casse-tête. Comment réussir à trouver le sommeil avec le poids de son ventre, les coups de pied de son bébé et les fréquentes envies d’uriner ?

Nombreuses sont les futures mamans à opter pour la position sur le côté, plus physiologique. Ce qu’elles ignorent sûrement, c’est que cette position est aussi celle qui est recommandée par les médecins.

En effet, la position dans laquelle les femme enceintes dorment la nuit n’a rien d’anodine : elle peut même avoir des conséquences sur la santé de leur futur enfant, si l’on en croit une nouvelle étude menée à l’Université de Huddersfield, en Angleterre et publiée dans The Lancet. Selon ses auteurs, les femmes enceintes dormant sur le côté et non sur le dos réduisent le risque de mort à la naissance de leur futur bébé.

Une augmentation de 2,6 fois du risque de mortinatalité

À l’heure actuelle, il n’existe en France aucune recommandation de la part des agences sanitaires sur les positions de sommeil chez les femmes enceintes. En revanche, la position sur le côté fait partie outre-Manche des directives officielles du National Health Service (NHS) afin de réduire le nombre de bébés mort-nés au Royaume-Uni, qui correspond à une naissance sur 225.

En 2011, une étude exploratoire avait été la première à déterminer que la position de sommeil était un facteur de mortinatalité. Elle en avait conclu que la petite proportion de femmes enceintes qui dorment sur le dos courent un risque plus élevé, car le poids de l'utérus peut réduire le flux sanguin des veines caves et de l’aorte vers le bébé.

Cette nouvelle étude va plus loin, en incluant 851 mères d’enfants mort-nés et 2 257 femmes enceintes. Ses auteurs concluent que le fait de s'endormir allongée sur le dos après 28 semaines de grossesse augmente de 2,6 fois le risque de mortinatalité. Ce risque accru est indépendant des autres facteurs de risque.

Une position déconseillée après 28 semaines de grossesse

Ces travaux vont donc dans le sens des recommandations du NHS, qui écrit dans son livret destiné aux femmes enceintes : "En fin de grossesse (après 28 semaines), il est plus sûr de dormir sur le côté que sur le dos." Il conseille aux praticiennes "d'encourager les femmes à s'installer sur le côté lorsqu'elles s'endorment ou font une sieste pendant la journée, plutôt que sur le dos. Une femme qui se réveille sur le dos ne devrait pas s'inquiéter, mais se contenter de dormir à nouveau sur le côté."

"La prochaine étape consiste à s'assurer que les conseils des professionnels de la santé sont cohérents et nous verrons s'il existe des moyens d'aider les femmes à dormir dans la position latérale", poursuit le Dr Stacey. Cette dernière se veut toutefois rassurante envers les futures mamans en les prévenant que "seule une petite proportion de femmes sera touchée".

Quelle est la meilleure position pour dormir enceinte ?

Dormir sur le côté gauche est généralement la position recommandée aux femmes enceintes, notamment dans les derniers mois de leur grossesse, car elle facilite la circulation sanguine et donc aide le bébé à mieux respirer.

Il est possible de glisser entre ses jambes un coussin de grossesse ou un traversin, à caler sous le ventre pour supporter son poids et pour plus de confort.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité