Publicité

QUESTION D'ACTU

Positive attitude

Comment votre état d’esprit peut vous aider à manger plus sainement

Selon une nouvelle étude britannique, adopter une attitude positive et proactive aiderait à manger plus sainement et donc à garder la ligne.

Comment votre état d’esprit peut vous aider à manger plus sainement nensuria

  • Publié 17.03.2019 à 09h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si pour manger plus sainement, tout n’était pas une question de volonté, mais que comptait aussi l’état d’esprit avec lequel on aborde son régime ? C’est ce qu’avancent de nouvelles recherches menées par l’Université d’East Anglia (UEA), en Angleterre, et publiés dans la revue Appetite. Selon ses auteurs, les personnes adoptant une attitude positive sont plus susceptibles de manger équilibré et d’atteindre plus facilement leurs objectifs de poids.

Se concentrer sur les aliments sains plutôt que sur ceux à éviter

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires de 1 125 adultes habitant à Taïwan, où l’on constate depuis plusieurs années une augmentation des cas d’obésité, d’hypertension artérielle et de diabète.

L’objectif : examiner quel rôle joue la motivation dans les habitudes alimentaires. Ils ont d’abord pris en compte ce qu’ils nomment la participation des consommateurs à la nutrition, c’est-à-dire le temps et les efforts que les participants consacrent à se renseigner sur les qualités nutritionnelles des aliments qu’ils consomment. Ils ont aussi analysé l'effet de l'implication de la nutrition sur les connaissances des consommateurs en matière de nutrition et de comportement alimentaire.

Il s’est avéré que les participants ayant une perspective plus positive (ou "orientation promotionnelle ") en se concentrant sur la poursuite et l'adoption de comportements alimentaires sains étaient plus susceptibles d'avoir de bonnes habitudes alimentaires. Ce n’était en revanche pas le cas des personnes ayant une perspective légèrement plus négative (ou "orientation prévention") en étant plus préoccupées par la prévention des comportements malsains.

En d’autres termes : en s’intéressant aux apports nutritionnels des aliments qu’ils mettent dans leur assiette, les personnes acquièrent des connaissances nutritionnelles qui les aident à manger plus sainement. Le fait de mettre l'accent sur la prévention n'a cependant aucun effet sur l'engagement nutritionnel.

Bien sûr, cela ne signifie pas nécessairement qu’il faille se réjouir de manger une salade pour voir sa taille s’affiner. Cela suggère en revanche qu’en choisissant consciemment de se concentrer sur des aliments bons pour la santé plutôt que sur ceux que l’on devrait éviter (comme les aliments trop gras ou trop sucrés), on est plus enclin à adopter des habitudes alimentaires saines.

Adapter les politiques de santé publique

Selon Kishore Pillai, professeur de commerce de détail et de marketing à la Norwich Business School de l'UEA et auteur principal de l’étude, ces résultats permettent de mieux comprendre les attitudes et les comportements des consommateurs en matière de nutrition. Ils pourront être particulièrement utiles dans la prévention contre l’obésité ou des maladies comme le diabète.

"Étant donné les problèmes d'obésité et de maladies directement liés aux mauvaises habitudes alimentaires, l'effet direct de la nutrition sur les comportements alimentaires démontré dans cette étude souligne l'importance d'investir dans les efforts visant à promouvoir la participation à la nutrition dans une perspective de politique de santé publique", affirme-t-il.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité