Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie d'Aujesky

Pseudo-rage : un chien meurt en Moselle

Une chienne de 18 mois est décédée après avoir contracté la pseudo-rage, ou maladie d’Aujesky. Il s'agit du premier cas mortel de transmission du virus identifié en Moselle. 

Pseudo-rage : un chien meurt en Moselle Tomas Maracek

  • Publié 17.02.2019 à 19h06
  • |
  • |
  • |
  • |


La maladie d’Aujesky, virus animal similaire à la rage, a fait sa première victime en Moselle. Une chienne de 18 mois de la race musterland est morte mi-décembre après que son maître l’ai emmenée chasser.

"Nous avons chassé le samedi et le dimanche à Troisfontaines, puis le lendemain à Zimming. Le jeudi, vers 21h, la chienne a commencé à se gratter les babines, jusqu’au sang, Puis la paralysie s’est installée. Le lendemain à 6 h, elle était morte", a raconté ce dernier au journal L’Est Républicain. 

L’homme, prénommé Romaric, précise que sa chienne a commencé à présenter ces symptômes après avoir été en contact avec un petit sanglier blessé. Peu de temps avant, un autre chien qui présentait des trouble similaires dans le secteur de Folschviller a été euthanasié. L’enquête est toujours en cours pour déterminer si l’animal souffrait lui aussi de la maladie d’Aujesky. 

Des symptômes similaires à la rage 

Identifié depuis 1902 par un vétérinaire hongrois qui lui a donné son nom, la maladie d’Aujesky est également connue sous le nom de "pseudo-rage". Elle se transmet accidentellement par les sangliers et les porcs domestiques aux animaux domestiques (chiens, chats). 

Ses symptômes, le plus souvent mortels, sont similaires à ceux de la rage : démangeaison de la peau qui conduit souvent à l’autophagie, et paralysie. Contrairement à la rage, la maladie d’Aujesky ne se transmet pas à l'humain. Elle n’est pas non plus contagieuse entre les chiens.

S'il existe un vaccin contre la pseudo-rage pour les porcs domestiques, ce n'est pas le cas pour les sangliers. Les chiens de chasse sont donc les plus exposés au virus. Pour les protéger, il est nécessaire de ne pas leur servir d’abats, de désinfecter leurs plaies et, dans la mesure du possible, de les empêcher de mordre les sangliers (vivants ou morts) quand ils chassent. 

En 2018, deux autres cas de décès canins par la pseudo-rage ont été recensés dans les villes de Toul et Bayon, en Meurthe-et-Moselle. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité