Publicité

QUESTION D'ACTU

Paralysie

Moelle épinière : la révolution pour les paralysés se poursuit

La stimulation épidurale de la molle épinière peut améliorer des patients paralysés, même s'ils le sont depuis une dizaine d'années.

Moelle épinière : la révolution pour les paralysés se poursuit vadimguzhva/iStock

  • Publié 02.02.2019 à 13h21
  • |
  • |
  • |
  • |


On le savait depuis quelques mois déjà, des personnes paralysées depuis quelques années, peuvent remarcher avec l'aide d'impulsions électriques. Le neuroscientifique français, Grégoire Courtine, avait en effet avec une équipe en Suisse, réussi à faire marcher de nouveau plusieurs patients paralysés en réalisant une stimulation électrique de leur moelle épinière par voie épidurale.

Des paralysés chroniques

Cette fois, c'est l'université du Minnesota et le centre médical Hennepin Healthcare qui se sont penchés sur la question, mais avec un nouvel axe, les patients atteints de paralysie complète depuis de nombreuses années. En effet, les patients choisis avaient respectivement 48 et 52 ans, et étaient paralysés depuis 5 à 10 ans au moins. Les patients sélectionnés étaient atteints d'un traumatisme médullaire dévastateur et ne possédaient plus aucune fonction active, du bas du corps. L'IRM, quant à elle, ne montrait que très peu de moelle épinière résiduelle au niveau de la lésion.

Les chercheurs ont démontré que la stimulation de la moelle épinière par voie épidurale pouvait rétablir immédiatement certains mouvements volontaires, mais aussi certaines fonctions de manière autonome. « Permettre à une personne de bouger ses jambes plus de 10 ans après avoir été paralysée d'une blessure à la moelle épinière a été l'un des plus grands moments de ma carrière. » A déclaré Uzma Samadani, professeur agrégé au département de neurochirurgie de la faculté de médecine de l'Université du Minnesota.

Des fonctions essentielles

Les fonctions rétablies sont essentielles pour une bonne qualité de vie, voir même tout simplement pour vivre. La fonction cardiovasculaire d'un participant, atteint de dysautonomie cardiovasculaire, c'est-à-dire qu'l n'y avait plus d'adaptation de son cœur aux variations de position et d'environnement, a été rétablie à l'aide de l'implant paramétré de manière spécifique. A contrario, un patient qui présentait une activité cardiovasculaire normale, n'était pas affecté par l'implant.

La synergie entre la vessie et les intestins s'est améliorée chez les patients, l'un d'entre eux a pu voir sa miction volontaire se rétablir. Une des participantes a également pu de nouveau atteindre l'orgasme, une chose qui ne lui était plus arrivée depuis son accident. Alors que les études vont se poursuivre, les résultats sont déjà plus que prometteur pour toutes les personnes atteintes de paralysie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité