Publicité

QUESTION D'ACTU

Pembrolizumab

Cancer de la tête et du cou récidivant ou métastasé : intérêt majeur de l’immunothérapie

Atteints de cancers de la tête et du cou, des patients ayant reçu du pembrolizumab ont obtenu un taux de réponse au traitement plus élevé que ceux ayant subi une chimiothérapie standard.

Cancer de la tête et du cou récidivant ou métastasé : intérêt majeur de l’immunothérapie belovodchenko / istock

  • Publié 14.01.2019 à 18h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Le traitement des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou résistant à la chimiothérapie, par le pembrolizumab, une immunothérapie, est plus efficace et moins toxique que la chimiothérapie de 2ème ligne, rapporte une équipe internationale de chercheurs dans The Lancet. L’essai clinique impliquait 97 centres médicaux de 20 pays. 

Traitement standard

Des recherches antérieures avaient démontré que le pembrolizumab était sûr et efficace pour traiter les malades atteints d'un carcinome épidermoïde récurrent ou métastatique de la tête et du cou dont la pathologie avait progressé pendant ou après une chimiothérapie standard. Les données de cet essai clinique, appelé KEYNOTE-040, va plus loin en comparant le médicament d'immunothérapie à trois médicaments de chimiothérapie actuellement utilisés comme traitement standard : le méthotrexate, le docétaxel et le cetuximab.

"Nous avons comparé le pembrolizumab à la norme des soins pour voir s'il répondait à la promesse des premières données sur les patients qui ont peu de chances d'obtenir de bons résultats avec un traitement standard", a déclaré Ezra Cohen, professeur de médecine à la San Diego School of Medicine en Californie et directeur de l’étude. "Dans cet essai, les patients qui ont seulement reçu du pembrolizumab ont obtenu un taux de réponse au traitement plus élevé que ceux qui ont reçu une chimiothérapie standard, et ce pendant une durée moyenne d'un an et demi. De plus, la survie médiane à un an était nettement meilleure. Je crois qu'on peut dire sans risque de se tromper que ces types de thérapie devraient être la nouvelle norme pour les personnes atteintes d'un cancer qui réapparaît et résiste aux traitements standards", ajoute-t-il.

Survie de 8,4 mois

Sur une période de 17 mois, 247 malades ont été randomisés pour recevoir du pembrolizumab et 248 patients ont été choisis au hasard par leur médecin pour recevoir l'un des trois traitements standards. Les patients ont été traités jusqu'à ce que leur cancer progresse, qu'ils développent une toxicité intolérable, qu'ils se retirent ou que leur médecin les enlève de l’expérience.

La survie globale médiane des patients recevant l'immunothérapie était de 8,4 mois et de 6,9 mois pour les patients traités avec les soins standards. La durée médiane de réponse au traitement était de 18,4 mois dans le groupe sous pembrolizumab, comparativement à cinq mois dans le groupe sous traitement standard. Douze mois après le début de l'essai, 37% des patients recevant du pembrolizumab étaient vivants, comparativement à 26,5% des patients recevant le traitement standard. Les cancers de la tête et du cou représentent 4% des cancers dans le monde.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité