Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Gastro-entérite : le seuil épidémique franchi dans plusieurs régions, comment se protéger ?

La gastro est partout. Le pic épidémique à été dépassé dans plusieurs régions de France. Comment s'en prémunir efficacement ?

Gastro-entérite : le seuil épidémique franchi dans plusieurs régions, comment se protéger ? BELCHONOCK/EPICTURA

  • Publié 04.01.2019 à 13h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Comme chaque hiver, la gastro-entérite est au rendez-vous. Cette année, le seuil épidémique a été dépassé dans plusieurs régions de France, parmi lesquelles les Pays-de-la-Loire (254 cas pour 100 000 habitants), la Provence-Alpes-Côte d’Azur (187 cas pour 100 000 habitants) et le Grand Est (178 cas pour 100 000 habitants).

Selon les données du réseau Sentinelles, en décembre, "l’âge médian des cas était de 28 ans (de 2 mois à 96 ans). Les hommes représentaient 45% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d’hospitalisation a été estimé à 0,9%".

"Le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait rester stable au cours des prochaines semaines, en restant en-dessous du seuil épidémique dans les prochaines semaines", prévoit le réseau Sentinelles.

Conseils et précautions

La gastro-entérite aiguë est une inflammation de la muqueuse du tube digestif responsable de diarrhée et fréquemment de douleurs abdominales et vomissements. Elle est le plus souvent virale et alors très contagieuse. Elle peut être aussi bactérienne ou parasitaire. En cas de contamination, sachez qu’il n’est pas bon de reprendre une activité collective trop tôt. Même après la fin des symptômes, il est encore possible de transmettre le virus, que se soit à la crèche, à l’école ou au travail. 

Le ministère de la Santé australien recommande ainsi de rester à la maison au minimum 24 heures après les derniers vomissements ou la dernière diarrhée. En France, l’assurance maladie recommande pour les gastro-entérites virales un arrêt de travail de trois jours, à adapter selon la sévérité des symptômes.

Ces conseils sont basés sur les gastro-entérites virales les plus communes, à norovirus. Dans ce cas précis, le taux le plus élevé d’excrétion dans les selles survient 24 à 48 heures après que tous les symptômes ont disparu, et diminue ensuite rapidement. Certaines personnes ne seront donc plus contagieuses à partir de 24 heures. Mais pour être tout à fait certain de ne contaminer personne, tous les malades devraient reprendre leurs activités collectives 48 heures après fin des symptômes.

Quelques règles devraient cependant vous permettre de passer à travers les mailles du filet. La première, qui semble logique mais que l’on peut avoir tendance à oublier : se laver les mains avec du savon très fréquemment, notamment dès que l’on rentre chez soi, après avoir pris les transports, avant de manger et après être allé aux toilettes. Il faut également éviter de partager son verre et ses couverts à table, nettoyer régulièrement les surfaces touchées par tout le monde dans une maison comme les toilettes, les lavabos ou les poignées de portes !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité