Publicité

QUESTION D'ACTU

Lymphomes

Maladie de Hodgkin : les survivants ont 14 fois plus de risques de développer un autre cancer

Chez les enfants qui ont survécu au lymphome de Hodgkin, le risque de développer un nouveau cancer par la suite est 14 fois plus élevé que dans la population générale.

Maladie de Hodgkin : les survivants ont 14 fois plus de risques de développer un autre cancer KatarzynaBialasiewicz / istock

  • Publié 17.12.2018 à 13h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Les enfants qui ont survécu au lymphome de Hodgkin courent un risque élevé de développer un cancer de nombreuses années plus tard, selon de nouvelles recherches affinant des preuves existantes. En outre, certains sous-groupes de patients présentent un risque particulièrement fort. De quoi étayer les dépistages actuels.

Toutes les sortes de cancers

Jusqu’ici, l'ampleur du risque cancéreux des enfants atteints d’un lymphome de Hodgkin n’était pas connue à long terme. Pour compléter les données actuelles, Smita Bhatia (Université de l'Alabama à Birmingham) et ses collègues ont analysé le parcours médical de 1136 patients ayant reçu un diagnostic de lymphome de Hodgkin avant 17 ans, entre 1955 et 1986.

Au cours de plus de 26 ans de suivi, 162 de ces personnes ont développé des cancers. Leur risque de développer un cancer était donc 14 fois plus élevé que pour la population générale. Les chercheurs ont aussi calculé que l'incidence cumulative de tous les types de cancers était de 26,4 % 40 ans après le diagnostic d’un lymphome de Hodgkin.

Rayonnements

Dans le détail, les survivants au lymphome de Hodgkin traités par rayonnement abdominal ou pelvien et par des agents alkylants (1) à dose élevée présentaient le risque le plus élevé de cancer colorectal, et les femmes exposées au rayonnement du cou avant l'âge de 10 ans présentaient le risque le plus élevé de cancer thyroïdien.

"Cette vaste cohorte internationale nous a permis de déterminer le risque de nouveaux cancers comme le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer de la thyroïde", a déclaré le Dr Bhatia. "Plus important encore, nous avons identifié les sous-groupes de survivants au lymphome de Hodgkin qui étaient particulièrement vulnérables à l'apparition de ces nouveaux cancers", ajoute-t-elle.

Nécessité d’un dépistage continu et plus ciblé

Concrètement, ces nouvelles données soulignent la nécessité d’un dépistage continu et plus ciblé de cette population d’anciens malades. Un lymphome est un cancer du système lymphatique, le principal élément du système immunitaire de l'organisme. C'est une maladie qui implique des cellules de la famille des globules blancs, appelées lymphocytes. Un lymphome hodgkinien apparaît lorsqu'un lymphocyte initialement normal se transforme, puis se multiplie de façon incontrôlée en formant un amas de cellules anormales qu'on appelle une tumeur cancéreuse.

Le lymphome hodgkinien est un cancer relativement peu fréquent. On estime à 1880 le nombre de nouveaux cas diagnostiqués en France, ce qui représente environ 0,5 % de l'ensemble des cancers et 10 % de l'ensemble des lymphomes. Le lymphome hodgkinien survient principalement chez les jeunes adultes, dans la majorité des cas entre 20 et 30 ans, et chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Il peut également atteindre les enfants et les adolescents, même s’il est exceptionnel avant l'âge de 5 ans (2).

1) Médicaments utilisés en chimiothérapie anticancéreuses.

2) Source : Institut National du Cancer.



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité