Publicité

QUESTION D'ACTU

Photos coquines

Sexualité : envoyer des sextos améliore la vie sexuelle

61% des personnes qui avouent envoyer des textos coquins quotidiennement se disent "très satisfaits" de leur vie sexuelle. 

Sexualité : envoyer des sextos améliore la vie sexuelle lisafx / istock

  • Publié 12.12.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le fait d’envoyer des photos coquines à son partenaire aurait un impact positif sur la vie sexuelle, selon une nouvelle étude du site Zava. 61% des personnes qui avouent envoyer des textos coquins quotidiennement se disent "très satisfaits" sexuellement, et 42% de ceux qui en adressent de manière hebdomadaire indiquent être également "très satisfaits". Parmi ceux qui n'en n'envoient pas, ou de manière très occasionnelle, seuls 19% se disent "très satisfaits".

La tendance du "sexting"

De plus en plus répandue parmi les jeunes générations, la pratique du "sexting" consiste essentiellement à envoyer des photos "tronquées" d’une partie du corps. On constate que les femmes sont plus enclines à dévoiler leur poitrine ou leurs tétons (55% des femmes américaines et 43% des Européennes s’adonnent à cette pratique) quand les hommes, eux, n’hésitent pas à exhiber leurs attributs virils : près d’1 Européen sur 4 déclare par exemple avoir déjà envoyé une photo de son pénis en érection.

En Europe, parmi les 18-24 ans, 31% des femmes et 33% des hommes ont déjà envoyé des messages à caractère sexuel. Cela fait d’eux la génération la plus "sexo-connectée", devant les 25-34 ans, qui sont au coude à coude avec les 35-44 ans. Quant aux 45 ans et plus, ils envoient relativement moins de sextos (21% pour les hommes et 20% de femmes).

Pour la majorité des personnes interrogées, cette pratique semble nécessiter une relation de confiance déjà bien établie. Si 1 personne sur 3 déclare envoyer ce type de message à leur partenaire de longue date, moins de 20% s’y risqueraient avec un nouveau partenaire.

Pas toujours consentis

"Nous avons remarqué que, de manière générale, le niveau d’anxiété lié à la peur d’être mal jugé par le partenaire auquel on est attaché (en somme, se faire du souci sur ce qu’il pense de nous) et le fait d’avoir un style de relation plus confiant (c’est-à-dire de se sentir en confiance lors de relations intimes) étaient des facteurs indiquant qu’une personne était plus susceptible d’envoyer des photos ou vidéos à caractère sexuel, une photo en petite tenue, une photo nue ou des messages suggestifs", décrypte le psycholoque Rob Weisskirch, sur le site The Conversation, relayé par Slate.fr.

Néanmoins, ce genre d’échange n’est pas toujours consentis. 52% des femmes âgées de 18 à 24 ans ont ainsi déjà reçu des "sextos" non souhaités, contre 27% des hommes du même âge. Attention aussi au "revenge porn" : 19% des hommes et 15% des femmes ont ainsi déjà vu une photo d’eux dénudés partagée à leur insu (contre 8% d’hommes et 7% de femmes aux USA), une pratique illégale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité