Publicité

QUESTION D'ACTU

Poissons gras

Grossesse : les oméga-3 réduisent le risque de naissances prématurées

L'augmentation de la consommation d’oméga-3 pendant la grossesse réduit le risque de naissance prématurée.

Grossesse : les oméga-3 réduisent le risque de naissances prématurées tatyana_tomsickova / istock

  • Publié 17.11.2018 à 10h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude a révélé que l'augmentation de la consommation d’oméga-3 pendant la grossesse réduisait le risque de naissance prématurée.

Les naissances prématurées sont la principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans dans le monde, avec près d'un million de décès par an. Les bébés prématurés courent un risque plus élevé de souffrir d'affections à long terme, comme une déficience visuelle, un retard de développement ou des difficultés d'apprentissage.

15 millions de bébés nés trop tôt chaque année

"Nous savons que la naissance prématurée est un vrai problème de santé mondial, avec environ 15 millions de bébés nés trop tôt chaque année", explique Philippa Middleton, professeure agrégée au South Australian Health and Medical Research Institute (SAHMRI). "Plus un bébé naît tôt, plus le risque de décès ou de mauvaise santé est grand", ajoute-t-elle.

Son équipe a étudié les acides gras oméga-3 et leur rôle dans la réduction du risque de naissance prématurée, en particulier l'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA) présents dans les poissons gras et les suppléments d'huile de poisson. Les résultats de 70 essais randomisés ont été compilés. Conclusions : pour les femmes enceintes, l'augmentation de l'apport quotidien d'oméga-3 :

- réduit le risque d'avoir un bébé prématuré de 11%.

- réduit le risque d'avoir un bébé prématuré précoce (moins de 34 semaines) de 42%.

- réduit le risque d'avoir un petit bébé (moins de 2500g) de 10%.

Un grand intérêt pour les chercheurs du monde entier

"Il n'y a pas beaucoup d'options pour prévenir les naissances prématurées, donc ces nouvelles découvertes sont très importantes pour les femmes enceintes, les bébés et les professionnels de santé qui s'occupent d'eux", concluent les chercheurs. "Nous ne comprenons pas encore parfaitement les causes du travail prématuré et il a toujours été difficile de prévoir et de prévenir les naissances précoces. C'est l'une des raisons pour lesquelles la prise d’oméga-3 pendant la grossesse est d'un grand intérêt pour les chercheurs du monde entier", ajoutent-ils.
 
Rappelons cependant que de nombreux suppléments actuellement sur le marché ne sont pas efficaces. L’examen a révélé que la dose optimale était un supplément quotidien contenant entre 500 et 1000 milligrammes d'acides gras oméga-3 à longue chaîne à partir de 12 semaines de grossesse.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité