Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Prématurés : le lait maternel et ses oligosaccharides contre les troubles digestifs et les problèmes de santé

Les oligosaccharides contenus dans le lait maternel seraient importants pour l’alimentation des enfants prématurés car ils contribuent à prévenir les troubles digestifs et les problèmes de santé ultérieurs. Mais leur composition dans le lait maternel ne serait pas anodine.

Prématurés : le lait maternel et ses oligosaccharides contre les troubles digestifs et les problèmes de santé slovegrove/istock

  • Publié 05.11.2018 à 16h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez les prématurés, les bénéfices pour la santé du lait maternel et des oligosaccharides qui y sont contenus (HMO) viennent d’être réévalués dans une nouvelle étude parue dans Nutrients. L’intérêt des oligosaccharides du lait maternel semble bien étayé pour stimuler l'adaptation intestinale du prématuré à l’alimentation et réduire la fréquence d’une maladie fréquente de l’intestin au début de la vie des prématurés, l'entérocolite nécrosante. Cependant, il existe des discordances selon les études qui font évoquer une cause sous-jacente.

Prématurité et immaturité intestinale

L'immaturité intestinale chez les prématurés qui viennent de naître entraîne de fréquentes difficultés pour tolérer l'alimentation par voie digestive (alimentation entérale) avec des laits maternisés. D’autre part, la colonisation bactérienne physiologique à ce stade peut se faire de façon anormale avec un risque élevé d’entérocolite nécrosante, une maladie inflammatoire de l’intestin, notamment lorsque le lait maternel est insuffisant.

Bénéfice des oligosaccharides

Les oligosaccharides du lait maternel ont été crédités dans plusieurs études d’un bénéfice sur la prévention de ces troubles. Ces bénéfices de l'allaitement maternel pour la santé seraient en partie expliqués par l'abondance et, surtout, la variété des oligosaccharides dans le lait maternel, ceux-ci servant de prébiotiques et d'immunomodulateurs. La concentration en oligosaccharides dans le lait maternel est très variable et le microbiote intestinal est également d’une grande variabilité après une naissance prématurée. La supplémentation en oligosaccharides du lait maternel peut devenir importante pour la protection de l'intestin chez le nouveau-né prématuré, en particulier lorsque l'intestin a atteint une phase plus mature.

Oligosaccharides et hétérogénéité

La différence de composition en oligosaccharides dans le lait maternel pourrait expliquer en partie pourquoi certains nouveau-nés prématurés développent une entérocolite nécrosante alors qu’ils sont nourris exclusivement avec du lait maternel, selon l’étude parue dans Nutrients.

Le but de cette étude était de mesurer la concentration de 15 oligosaccharides du lait humain (HMO) dominants dans le lait maternel au cours de la période néonatale et d’étudier les corrélations entre leurs niveaux et la survenue d’entérocolite, de sepsis et de retard de croissance chez 106 prématurés avec un poids de naissance extrêmement faible (inférieur à 1000 g), exclusivement nourris avec du lait maternel.

Il apparaît que la diversité des oligosaccharides du lait humain et les taux de Lacto-N-difucohexaose I étaient plus faibles dans les échantillons des mères en cas d’entérocolite, par rapport aux prématurés qui n’ont pas eu d’entérocolite. La composition en oligosaccharides du lait maternel n’est donc pas anodine. Or, le lacto-N-difucohexaose I est uniquement produit par des mères Lewis positives, c’est-à-dire celles qui sont génétiquement programmées pour le faire.

Prématurité et risque pour la santé

La naissance prématurée (moins de 37 semaines d’aménorrhée) est un risque majeur pour l’enfant et la principale cause de mortalité néonatale. Les taux d’accouchement prématuré restent élevés, et même augmentent dans certains pays. Les progrès de la médecine ont considérablement amélioré les taux de survie des enfants prématurés, même chez les grands prématurés (moins de 28 semaines), mais la transition vers l'alimentation par voie digestive à la naissance représente un défi de taille pour le tube digestif de ces bébés en raison de leurs fonctions digestives et immunitaires immatures.

Cette immaturité expose à des complications néonatales comme le sepsis et l'entérocolite nécrosante qui est une maladie inflammatoire intestinale pouvant conduire à la nécrose et à la perforation de l’intestin. Ces complications peuvent également faire le lit de différentes maladies plus tard dans la vie, notamment un développement neurologique perturbé, des maladies allergiques et une rétinopathie.

Chez les prématurés, l’alimentation par le lait maternel est essentielle pour l’adaptation du tube digestif à l’alimentation mais tous les laits maternels ne sont probablement pas identiques

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité