Publicité

QUESTION D'ACTU

Néonatologie

Prématuré : la caféine améliore le souffle des enfants

Le traitement à base de caféine administré aux prématurées pour réduire les apnées améliore la fonction pulmonaire plus tard dans l'enfance. 

Prématuré : la caféine améliore le souffle des enfants Ondrooo/epictura

  • Publié 17.07.2017 à 13h43
  • |
  • |
  • |
  • |


A la naissance, les prématurés ont des poumons immatures. Parmi la multitude de médicaments qu’ils reçoivent, la caféine permet de réduire les apnées et favorise le développement pulmonaire dans les premières semaines de leur vie. Les bénéfices de ce traitement semblent même aller au-delà. Dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, une étude montre qu’à 11 ans les enfants traités avec du citrate de caféine ont une meilleure fonction pulmonaire que les autres enfants.

Les médecins de l’université de Melbourne (Australie) se sont appuyés sur une étude internationale évaluant l’efficacité de ce médicament chez les nouveau-nés prématurés. Pour les besoins de leurs travaux, les chercheurs ont exploité les données collectées auprès de 142 petits Australiens. Environ la moitié de ces enfants ont reçu de la caféine lorsqu’ils étaient en couveuse, tandis que l’autre moitié a reçu un placebo.
A l’âge de 11 ans, ces enfants ont participé à des tests pour évaluer leur fonction pulmonaire. L’un d’eux a consisté à mesurer leur débit expiratoire de pointe, un indicateur très utile pour apprécier la sévérité de l’asthme et le suivi de la maladie.


Davantage de souffle

Les chercheurs ont alors observé que le débit de pointe est plus élevé chez les enfants ayant bénéficié du citrate de caféine que ceux du groupe placebo. Ils pouvaient expirer beaucoup plus d’air en une seconde, et après avoir pris une très grande inspiration la quantité d’air exhalée était aussi plus grande.

Pour les chercheurs, ces résultats montrent que la caféine améliore la fonction pulmonaire des prématurés sur le long terme en prévenant l’apparition de lésions pulmonaires et un développement anormal des bronches.

L’équipe aimerait répéter ces tests plus tard dans la vie des participants pour déterminer si les bénéfices de la caféine persistent encore. « S’il est possible de le faire encore une fois, le meilleur moment serait autour de 25 ans, l’âge auquel la fonction pulmonaire est à son maximum », a expliqué le Pr Lex Doyle, professeur de néonatologie à l’hôpital Royal Women's Hospital à Melbourne.


Evaluer l'impact de la prématurité

Les scientifiques aimeraient également examiner davantage d’enfants prématurés afin de mieux identifier ceux à risque de développer des troubles pulmonaires à l’âge adulte. Cela permettrait notamment de mieux évaluer l’impact de la prématurité alors que les naissances prématurées se multiplient et qu’un grand nombre d’enfants survivent grâce au progrès médicaux.

En France, plus de 60 000 bébés naissent avant terme chaque année. Près de 10 000 d’entre eux sont des grands prématurés nés avant la 32e semaine d’aménorrhée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité