Publicité

QUESTION D'ACTU

Gliomes malins

Radiofréquence : les ondes des téléphones augmentent les risques de cancer

Etre constamment exposés aux ondes émises par les téléphones portables augmenterait le risque de développer un cancer du cerveau et des tumeurs cardiaques. Ce sont les résultats définitifs d'une étude américaine indépendante mais...

Radiofréquence : les ondes des téléphones augmentent les risques de cancer AntonioGuillem / istock

  • Publié 05.11.2018 à 13h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la plupart d’entre nous, notre téléphone ne nous quitte plus, de jour comme de nuit. Pourtant, être constamment exposés aux ondes émises par cet objet devenu indispensable augmente le risque de développer un cancer du cerveau et des tumeurs cardiaques, selon les résultats définitifs d'une étude indépendante américaine.

Forte d’un budget de 30 millions de dollars, c’est l'expérience la plus vaste et la plus coûteuse jamais réalisée sur le sujet. Elle concerne des rats et des souris exposées plus de 9 heures par jour à des intensités supérieures à 4 fois la normale d'ondes 2G et 3G et ses résultats définitifs suivent les conclusions provisoires publiées en février dernier. Seuls les rats males sont concernées mais il existe un signal d'après les chercheurs et le lien se ferait par des anomalies génétiques induites

900 mégahertz

3 000 rongeurs ont été testés. "Nous pensons que le lien entre les radiofréquences et les tumeurs chez les rats mâles est bien réel", a déclaré John Bucher, directeur de la recherche. A l’inverse, les rats femelles n'ont pas développé de tumeurs, mais il n’est pas inhabituel que les profils de cancer varient d'un sexe à l'autre, tant chez les humains que chez les animaux.

Notons cependant que les niveaux et les durées d'exposition auxquels ont été soumis les animaux étaient beaucoup plus élevés que ce que les individus subissent habituellement, et qu'ils ne peuvent donc pas "être comparés directement à l'exposition des humains", précise John Bucher.

De plus, l’étude, qui a vu le jour sous l'administration Clinton, a été réalisée à partir de vieux portables des années 90, émettant une fréquence de 900 mégahertz disparue aujourd’hui. La recherche, qui nécessite beaucoup temps pour être crédible, a du mal à suivre le rythme d’évolution très rapide des nouvelles technologies.

Des rayonnements neuf heures par jour

Les rongeurs participant à l’étude ont été exposés à des rayonnements neuf heures par jour pendant deux ans. Les ondes ont commencé avant la naissance et se sont poursuivies jusqu'à l'âge de deux ans environ. De ce fait, environ 2 à 3% des rats mâles irradiés ont développé des gliomes malins, un cancer du cerveau mortel. Aucun des rats témoins exempts de contact avec un téléphone portable n’a développé ce type de cancer.

L'étude a également révélé qu'environ 5 à 7% des rats mâles exposés au plus haut niveau de radiation ont développé des tumeurs cardiaques, ce qui n’a pas du tout été le cas des membres du groupe témoin.

Mettre le plus de distance possible entre le cerveau et le téléphone

En conclusion, il est vrai que les associations entre tumeurs et téléphone portable sont faibles, et les biais de cette étude nombreux. Néanmoins, de l'aveu m^me des chercheurs impliqués dans l'étude ou son analyse, il est recommandé de mettre le plus de distance possible entre le cerveau et le téléphone lorsque l'on téléphone beaucoup. Utiliser la fonction haut-parleur ou des écouteurs pour les longs appels serait une bonne chose, tout comme éteindre son téléphone pendant la nuit.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité