Publicité

QUESTION D'ACTU

Ligue contre le cancer

Des chasseuses menacées de mort alors qu’elles voulaient faire un don contre le cancer

La Ligue contre le cancer a décidé de renoncer à un don de 2 000 euros d’une association de chasseuses, les Dianes chasseresses de la Mayenne. Ces dernières, qui voulaient bien faire, ont été menacées de mort.

Des chasseuses menacées de mort alors qu’elles voulaient faire un don contre le cancer Jedraszak/iStock

  • Publié 03.11.2018 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Dianes chasseresses de la Mayenne est une association de chasseuses de Laval. À l’occasion d’Octobre Rose, le mois consacré à la sensibilisation au dépistage du cancer du sein, les membres de cette association ont organisé une battue, le 21 octobre dernier, pour récolter de l’argent. L’évènement, Ensemble chassons le cancer, leur a permis de lever 2 000 euros.

"On a été lynchées, humiliées, insultées"

Problème : sur les réseaux sociaux, une contre-attaque s’est organisée. Des internautes se sont mobilisés et ont lancé une pétition sur le site change.org pour que la Ligue contre le cancer refuse "l'argent issu de la mort et de la cruauté". "On a été lynchées, humiliées, insultées", affirme Isabelle Mézières, la présidente de l’association qui a reçu près de 200 menaces malveillantes par jour. "On nous a traitées de nazis et de salopes, on nous a dit qu’on méritait la mort, un cancer, qu’on était à vomir." L'association va porter plainte pour insultes et menaces de mort.

L’initiateur de la pétition assume et a même été jusqu’à envoyer un courrier à la Ligue contre le cancer afin de dénoncer "une belle vitrine pour le lobby de la chasse et une récupération du "noble combat contre le cancer. Ce lien entre la mort donnée à des animaux et la lutte pour la vie qu'incarne votre institution est apparu, au mieux, inadéquat et, au pire, irrespectueux et indigne pour les malades du cancer".

La peur de la polémique

Les internautes sont parvenus à leur fin puisque la Ligue contre le cancer a décidé de refuser ce don après 914 signatures de la pétition. Un refus qui a fait bondir Isabelle Mézières : "Je trouve cela scandaleux qu'on refuse de l'argent pour soigner des gens qui souffrent le martyr et qu'on se taise devant des fanatiques. Je ne m'attendais pas à subir une telle humiliation, avec des menaces de mort. Je suis tombée de très haut, ça fait très peur."

Si la Ligue nationale contre le cancer n’a pas encore réagi publiquement à ce refus, l’antenne locale a quant à elle expliqué que la crainte de la polémique liée à ce don a justifié cette décision. "J'ai reçu un appel du national, qui m'a dit qu'il fallait refuser. Ils ont eu peur de la polémique", raconte Bernadette Perrot, la présidente de l'antenne locale.

"Nous ne sommes plus dans une république"

Bernadette Perrot a apporté son soutien aux chasseuses. "Se faire traiter de nazie parce qu'on tue un sanglier, un animal qui pourrait provoquer un accident et tuer une mère de famille sur la route, ce n'est pas normal", développe-t-elle, avant d’ajouter : "nous ne sommes plus dans une république. Nous sommes dans un endroit où des petits groupes, et je dis bien des petits groupes car la pétition rassemble près de 1 000 signatures par rapport à des milliers de gens qui sont pour la pratique de la chasse, nous obligeant à baisser pavillon".

L’initiateur de la pétition a tenu à condamner "les insultes et les menaces en tout genre dont font l’objet les membres de l’association Diane Chasseresses de Mayenne".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité