Publicité

QUESTION D'ACTU

Pollution

Du microplastique retrouvé dans le sel de table et les selles humaines

Deux récentes études révèlent la présence de fibres de microplastique dans les endroits les plus inattendus. On en retrouve dans du sel de table et dans des excréments humains. Un vrai problème quand on sait que ces microplastiques peuvent passer du colon dans le sang et du sang dans les ganglions et le foie !

Du microplastique retrouvé dans le sel de table et les selles humaines kotangens

  • Publié 27.10.2018 à 21h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le plastique est partout : dans les supermarchés, dans l'eau du robinet, sur les plages, dans les océans... et peut-être même dans nos excréments. Des chercheurs de l'université de médecine de Vienne (Autriche) ont détecté des traces de plastique dans les selles de personnes en bonne santé originaires de huit pays d'Europe, de Russie et du Japon. Leurs travaux ont été dévoilés lundi 22 octobre lors de la 26e Semaine européenne de la gastroentérologie.

Pendant une semaine, chaque participant a tenu un journal alimentaire, puis des spécialistes ont prélevé un échantillon de selles. Les scientifiques ont évalué les échantillons pour détecter la présence de 10 types de plastique à l'aide de techniques récemment mises au point par l'Agence autrichienne de l'environnement.

Les microplastiques peuvent pénétrer le foie

Les chercheurs ont trouvé des fibres de 50-500 micromètres de neuf types de plastiques différents (polypropylène, polyéthylène, téréphtalate...) dans les excréments de chacun des volontaires. En moyenne, ils ont trouvé 20 particules microplastiques pour chaque 10 grammes de selles.

Bien que ces recherches aient été menées sur un très petit échantillon de participants, ce constat demeure préoccupant. "Il s'agit de la première étude de ce genre et elle confirme ce que nous soupçonnons depuis longtemps, à savoir que les plastiques finissent par atteindre l'intestin humain", explique le Dr Philip Schwabl, auteur principal de l'étude. 

Contrairement aux composés organiques qui pourrissent lentement, le plastique se décompose en morceaux de plastique de plus en plus petits. "Bien que les concentrations plasmatiques les plus élevées dans les études animales aient été trouvées dans l'intestin, les plus petites particules microplastiques sont capables de pénétrer dans la circulation sanguine, le système lymphatique, et peuvent même atteindre le foie", expose le Dr Philip Schwabl. 

220 millions de tonnes de plastique par an

Une autre étude coréenne réalisée en collaboration avec Greanpeace Asie de l'Est publiée dans la revue Environmental Science and Technology début octobre a évalué la teneur en plastique de 39 sels de table.

Les produits issus de 28 marques de sel marin provenaient de 16 régions du monde. Les scientifiques ont trouvé du plastique dans 25 des 28 échantillons de sel marin (près de 90 %), avec des concentrations particulièrement élevées dans le sel marin provenant d'Asie.

"Si la consommation de sel par jour est de 10 grammes, le consommateur adulte moyen pourrait ingérer environ 2.000 microplastiques par an rien qu'en consommant du sel", souligne le professeur Kim Seung-Ky, qui a dirigé les recherches. 

Dans le monde, plus de 220 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Le site de l'ONU rappelle que, tous les ans, les déchets plastiques causent la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100 000 mammifères marins. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité