Publicité

QUESTION D'ACTU

Fièvre du Nil

Dans le sud-est de la France, le don du sang restreint a cause du virus du Nil

Pour éviter toute contamination, les autorités sanitaires ont restreint le don du sang dans le sud-est de la France, où 22 personnes ont déjà contracté le virus du Nil. 

Dans le sud-est de la France, le don du sang restreint a cause du virus du Nil Oistock89 / istock.

  • Publié 22.10.2018 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le sud-est de la France, le don du sang est désormais restreint à cause de la présence du virus West Nil, plus connu sous le nom de fièvre du Nil. Plus précisément, les individus ayant dormi au moins une nuit dans les Alpes-Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse les Pyrénées-Orientales ou Monaco "ne peuvent pas faire de don pendant 28 jours", a décrété l'Etablissement français du sang, ce lundi 22 octobre.

Maladie mortelle

Selon l’agence régionale de santé, au moins 22 personnes ont contracté le virus West Nil en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, dont 19 dans les Alpes-Maritimes, ces chiffres datant déjà de début octobre. "La circulation du virus West Nile est plus précoce et plus importante en 2018 que les années précédentes en Europe", indique l’agence. Quatre personnes ont dû être hospitalisées à cause d’une forme neuro-invasive du virus.

Dans la plupart des cas, l’infection au virus du Nil est asymptomatique. Toutefois, dans 2% des cas, il arrive que les malades manifestent un syndrome pseudo-grippal (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires) parfois accompagné d’une éruption cutanée. L’affliction peut alors évoluer en maladie mortelle, devenant la méningite du Nil Occidental. Toutefois, seule une personne infectée sur dix développe cette forme grave.

Le virus West Nile se transmet par le moustique Culex, contaminé au contact d’oiseaux infectés. Il ne passe pas entre humains, sauf en cas de transfusion de sang infecté - d'où la mesure de santé publique décrite ci-dessus.

Dormir sous une moustiquaire

Tout comme le moustique tigre, le moustique Culex apprécie les eaux chaudes et stagnantes et pique surtout la nuit, mais parfois même en journée. C’est pourquoi l’ARS recommande de "vider et ranger à l’abri les petits récipients, couvrir les réservoirs d’eau avec un tissu ou une moustiquaire", de "porter des vêtements couvrants et amples", "d’utiliser des répulsifs, conseillés par votre pharmacien, sur les vêtements et sur les zones de peau découvertes". Enfin, "pour les personnes sensibles (nouveaux nés, femmes enceintes, personnes immunodéprimées)", il est indiqué de dormir sous une moustiquaire.

En France, le virus West Nile est apparu pour la première fois en France métropolitaine en 1962 en Camargue, puis à nouveau en 2000. Trois ans plus tard, sept personnes avaient été touchées dans le Var. La maladie avait ensuite ressurgi à Nîmes en octobre 2015 chez un patient qui, rapidement pris en charge, s’en était tiré sans complications. Puis, rien pendant deux ans, avant qu’un nouveau cas soit diagnostiqué à Nice l’année dernière. A l'heure actuelle, la personne est en bonne santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité