Publicité

QUESTION D'ACTU

Faits divers

Il fait croire à sa femme qu’il est atteint d’un cancer pendant 9 ans

En Angleterre, un homme a écopé de 26 mois de prison avec sursis pour "fraude" et "fausse déclaration". Pendant des années, il a fait croire à sa femme et sa famille qu’il était atteint d’un cancer. Ce qui lui a permis, entre autres, de récupérer de l’argent.

Il fait croire à sa femme qu’il est atteint d’un cancer pendant 9 ans Pitiphothivichit / iStock

  • Publié 18.10.2018 à 17h26
  • |
  • |
  • |
  • |


On pourrait croire à une nouvelle version du Malade Imaginaire, mais l’histoire est bien réelle. David Carroll, originaire de Leicester, en Angleterre, a fait croire à sa femme, Lucy Witchard, qu’il était malade d’un cancer. Un mensonge qui a duré de longues années. La semaine dernière, il a été jugé, puis condamné à 26 mois de prison avec sursis. Le premier mensonge date de 2006, quand Lucy et David se rencontrent. Ce dernier confie qu’il est atteint de leucémie. Les deux se mettent ensemble et se marient en 2011. Leur relation durera neuf ans, leur mariage quatre...  et tout cela sera ponctué de mensonges.

Leucémie, cancer de la prostate et de l’estomac

Pendant ces années de "maladie", Davi Carroll refuse que sa femme l’accompagne aux séances de chimiothérapie, soit disant pour la protéger. Le jour où Lucy commence à émettre des doutes sur ce traitement, son mari s’offusque et la menace de la quitter. Et il va plus loin. "Il a même demandé à un collègue de travail de m’appeler en prétendant être son médecin", affirme Lucy Witchard. David ne simule pas uniquement sa leucémie pendant leurs quatre années de mariage. Il dit aussi avoir un cancer de la prostate, et de l’estomac. Jusqu’au jour où Lucy et ses proches commencent réellement à douter.

2300 euros pour partir en vacances

David Carroll a aussi escroqué sa belle-mère, Linda Eccles, atteinte d’une sclérose en plaques. En 2015, il va la voir et lui explique qu’il est en phase terminale, sans avoir les moyens pour tenter de survivre. La mère de Lucy, émue évidemment, ne peut rester sans rien faire. Elle lui donne donc 2000 livres, soit environ 2300 euros. Une belle somme qui lui a permis, en réalité, de se payer des vacances aux Etats-Unis. C’est à son retour que le faux malade est mis face à ces contradictions. "Le plan était de simuler un cancer pour obtenir de l’argent", a ainsi établi le procureur devant le tribunal.

Trouble de la personnalité

L’avocat de David Carroll n’est pas de cet avis. Il a déclaré devant la cour que son client n’avait pas franchement voulu escroquer sa famille, mais qu’il souffrait d’un trouble de la personnalité. Il est donc bel et bien malade, mais mentalement. Toujours selon son avocat, David Carroll a été diagnostiqué et est aujourd’hui sous traitement. Pendant des années il n’a pas menti uniquement pour obtenir de l’argent, mais aussi pour attirer l’attention et la sympathie de son entourage. Aujourd’hui, il doit rembourser la somme qui lui a été versée. Lucy Witchard, de son côté, a retrouvé l’amour et s’est mariée de nouveau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité